NOUVELLES

Microsoft achète des produits de Nokia pour 7,2 milliards $ US

03/09/2013 07:04 EDT | Actualisé 03/11/2013 05:12 EST

HELSINKI - Microsoft achète la gamme des téléphones intelligents et un portefeuille de brevets et services de Nokia dans le but de défier Apple et Google, alors que les consommateurs sont de plus en plus nombreux à délaisser leur ordinateur au profit d'appareils mobiles.

La transaction de 7,2 milliards $ US, annoncée tard lundi, constitue une étape importante pour Microsoft, qui cherche à passer du statut de concepteur de logiciels spécialisé dans les systèmes d'exploitation pour ordinateurs à celui d'entreprise fournissant des services pour tout appareil relié à Internet.

Microsoft, dont le siège social se trouve à Redmond, dans l'État de Washington, se doit d'évoluer car les gens utilisent de plus en plus leurs téléphones intelligents et tablettes électroniques, de sorte que la demande d'ordinateurs est en baisse.

Le changement de tendance a affaibli Microsoft, qui a dominé le marché des logiciels pour ordinateurs pendant 30 ans, tout en profitant à Apple, le fabricant des populaires et innovateurs appareils iPhone et iPad, de même qu'à Google, fournisseur du plus populaire système d'exploitation pour appareils sans fil au monde, Android.

Nokia, d'Espoo, en Finlande, et Microsoft cherchent à faire une percée sur le marché des téléphones intelligents dans le cadre d'un partenariat établi en 2011.

Les téléphones Lumia de Nokia fonctionnent au moyen du système Windows de Microsoft, mais ils ne se sont pas révélés aussi populaires que le iPhone ou les appareils Android, en particulier les téléphones intelligents et les tablettes électroniques mises en marché par Samsung.

Microsoft croit avoir une meilleure chance de combler l'écart en contrôlant totalement la façon dont les appareils mobiles fonctionnent sous Windows.

Le géant américain espère finaliser l'entente au début de l'an prochain. Les 32 000 employés au service de Nokia rejoindront alors les quelque 99 000 qui travaillent pour Microsoft.

Microsoft versera 5 milliards $ US pour la filiale de Nokia qui fabrique des téléphones portables, y compris la gamme d'appareils Lumia qui utilisent le système d'exploitation Windows Phone. Un montant de 2,2 milliards $ US sera aussi déboursé pour acquérir une licence de 10 ans sur les brevets de Nokia, avec l'option de prolonger cette entente indéfiniment.

La transaction survient alors que Microsoft est à la recherche d'un nouveau dirigeant. Le président et chef de la direction de l'entreprise, Steve Ballmer, qui a succédé au fondateur Bill Gates à la tête de la plus importante entreprise de logiciels au monde, prendra sa retraite lors des 12 prochains mois.

Microsoft n'a pas encore désigné de successeur. La société a annoncé la formation d'un comité de sélection, dont fera partie M. Gates, et a indiqué que M. Ballmer continuerait d'assumer ses fonctions d'ici à ce qu'un remplaçant lui ait été trouvé.

Maintenant que Microsoft rachète Nokia, la machine à rumeur risque de s'emballer au sujet de Stephen Elop, qui avait quitté Microsoft en 2010 pour devenir le président et chef de la direction de Nokia.

M. Elop, un diplômé de l'Université McMaster à Hamilton, en Ontario, abandonnera son poste pour devenir vice-président exécutif des appareils et services Nokia chez Microsoft à la clôture de l'acquisition. Il pourrait émerger comme un candidat de choix pour succéder à M. Ballmer.

PLUS:pc