NOUVELLES

L'Égypte chasse Al-Jazira et trois autres stations des ondes

03/09/2013 06:35 EDT | Actualisé 03/11/2013 05:12 EST

LE CAIRE, Égypte - Un tribunal égyptien a chassé des ondes la filiale locale d'Al-Jazira et trois autres stations connues pour leur couverture des manifestations organisées par les Frères musulmans, affirmant qu'elles diffusaient illégalement.

Cette décision était largement attendue. Des dirigeants égyptiens avaient déjà qualifié la station Al-Jazira Mubasher Misr de menace à la sécurité nationale, lui reprochant de diffuser sans permis et de propager des rumeurs.

La station avait amplement couvert les manifestations organisées par les Frères musulmans après que le président Mohammed Morsi ait été chassé du pouvoir, le 3 juillet.

Les responsables égyptiens accusent la station d'avoir un parti pris envers le groupe islamiste, ce qu'elle nie. Les trois autres stations, elles aussi considérées comme étant pro-islamistes, ont également couvert les manifestations.

Par ailleurs, un dirigeant militaire a indiqué mardi qu'un partisan du président déchu a été condamné à la prison à vie et 51 autres à des peines allant de cinq à quinze ans d'emprisonnement pour avoir attaqué des soldats, saboté des blindés et incendié des églises dans la ville de Suez, entre le 14 et le 16 août. Douze autres accusés ont été blanchis.

Enfin, en début de journée mardi, des hélicoptères égyptiens ont tiré des missiles contre des militants dans le nord de la péninsule du Sinaï, faisant au moins huit morts et 15 blessés. Au moins trois maisons auraient été détruites et une mosquée endommagée.

Un autre responsable militaire a plutôt fait état de 13 morts.

Les forces de l'ordre égyptiennes ont intensifié leur présence dans cette région sauvage située entre Gaza et Israël, arrêtant des suspects et détruisants les tunnels utilisés par les contrebandiers pour transporter des hommes et des armes.

PLUS:pc