NOUVELLES

Le TSX grimpe avec les titres des télécoms et la nervosité face à la Syrie

03/09/2013 05:30 EDT | Actualisé 03/11/2013 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a entamé le mois de septembre sur une note positive, soutenue par la publication de données encourageantes sur l'industrie manufacturière en Chine, pendant que le secteur des télécommunications profitait de l'annonce d'ententes le touchant de près.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 86,6 points pour clôturer à 12 740,5 points, stimulé par une croissance de près de cinq pour cent du secteur des télécommunications après que le géant américain Verizon Communications eut indiqué qu'il n'était plus intéressé par le marché canadien du sans-fil. Verizon a plutôt annoncé lundi qu'il allongerait 130 milliards $ US pour s'emparer de la participation de 45 pour cent que détient la britannique Vodafone dans Verizon Wireless.

Les titres des trois plus grands joueurs du secteur du sans-fil ont progressé en conséquence. L'action de Rogers Communications (TSX:RCI.B) a gagné 3 $, soit 7,2 pour cent, à 44,59 $, tandis que celle de BCE (TSX:BCE) a grimpé de 1,67 $, ou 3,9 pour cent, à 44,86 $ et que celle de Telus (TSX:T) a pris 1,81 $, ou 5,5 pour cent, à 34,50 $.

Par ailleurs, Microsoft a annoncé son rachat des gammes de téléphones intelligents de Nokia, ainsi que d'un portefeuille de brevets et de services, pour 7,2 milliards $ US. Cette transaction a augmenté les espoirs de rachat pour BlackBerry (TSX:BB), faisant avancer le cours du titre du fabricant canadien de téléphones de 11 cents à 10,75 $.

BlackBerry procède actuellement à une révision de ses «alternatives stratégiques» qui pourrait déboucher sur la vente de ses activités ou sur une entente pour privatiser son capital. Pour l'instant, personne n'a ouvertement fait part de son intérêt pour l'entreprise de Waterloo, en Ontario.

Le dollar canadien est resté inchangé mardi à 94,97 cents US.

Les principaux indices boursiers américains ont clôturé en hausse, mais leurs gains se sont faits de moins en moins importants tout au long de la journée, notamment en raison de la nervosité quant à une éventuelle intervention militaire des États-Unis en Syrie. Cette crainte a même fait ombrage à la publication de données faisant état d'une meilleure expansion que prévu du secteur manufacturier américain en août.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a terminé en hausse de 23,65 points à 14 833,96 points, après avoir affiché plus tôt une croissance de 123 points. Les opérateurs se sont questionnés sur l'issue du vote du Congrès américain qui pourrait donner, ou non, le feu vert au président Barack Obama pour punir la Syrie pour l'attentat au gaz de sarin présumé du 21 août dernier. Le nombre total de victimes s'élèverait à 1429 personnes, selon les renseignements américains.

Le vote pourrait avoir lieu au retour au travail des membres du Congrès, prévu le 9 septembre.

Ailleurs sur Wall Street, l'indice composé du Nasdaq a gagné 22,74 points à 3612,61 points et l'indice élargi S&P 500 a pris 6,8 points à 1639,77 points.

Du côté des matières premières, le cours du cuivre a progressé grâce à deux rapports publiés lundi. Le premier a montré une amélioration du secteur manufacturier en Chine le mois dernier, à la suite d'une faiblesse prolongée. La Chine est le plus important consommateur de cuivre au monde, et le métal est pratiquement considéré un baromètre économique en soi tellement ses applications sont nombreuses.

Le prix du cuivre a en outre obtenu un coup de pouce des solides données sur le secteur de la fabrication aux États-Unis et a avancé de 7 cents US à 3,30 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. À Toronto, le secteur des métaux de base a bondi de 2,5 pour cent et l'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) s'est emparée de 86 cents à 27,38 $.

Le secteur de l'énergie a progressé de 0,75 pour cent, le prix du pétrole brut ayant grimpé de 89 cents US à 108,54 $ US le baril. Le titre de Suncor Énergie (TSX:SU) a gagné 67 cents à 36,17 $.

Le cours du lingot d'or s'est apprécié de 15,90 $ US à 1412 $ US l'once à New York, et le secteur aurifère torontois a pris 0,7 pour cent. L'action de Goldcorp (TSX:G) s'est adjugée 32 cents à 31,42 $.

PLUS:pc