NOUVELLES

Le président Obama a approuvé en juin une «aide létale» aux rebelles syriens

03/09/2013 05:15 EDT | Actualisé 03/11/2013 05:12 EST

WASHINGTON - Le secrétaire américain à la Défense a déclaré mardi que le président Barack Obama avait approuvé en juin un projet visant à fournir une «aide létale» aux rebelles syriens, rendant la décision publique pour la première fois.

Chuck Hagel et le sénateur Bob Corker du Tennessee, membre de la commission des affaires étrangères du Sénat, ont tous les deux fait référence à cette aide militaire secrète lors d'une audience au Sénat sur une éventuelle intervention américaine en Syrie. Le président Obama a réclamé l'appui du Congrès avant de lancer une telle opération.

M. Corker s'est dit consterné par le peu d'aide fournie aux rebelles qui tentent de renverser le régime syrien, malgré les promesses en ce sens.

M. Hagel a admis que le président Obama avait décidé en juin de fournir une aide létale aux rebelles. Il a précisé que le Pentagone n'avait pas été impliqué directement parce qu'il s'agit d'une «action cachée».

Jusqu'à maintenant, les responsables de l'administration affirmaient que cette aide, coordonnée par la CIA, n'avait pas encore été acheminée aux rebelles syriens.

Le secrétaire à la Défense a par ailleurs déclaré que plusieurs pays alliés soutenaient fortement une intervention américaine en Syrie.

Il a affirmé que la France, la Turquie, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, ainsi que d'autres pays du Moyen-Orient, étaient des partenaires de premier plan en vue d'une opération militaire.

M. Hagel a rappelé que les forces américaines étaient prêtes à intervenir dès que le président Obama en donnera l'ordre.

PLUS:pc