NOUVELLES

Israël teste son système de défense antimissile en Méditerranée

03/09/2013 08:11 EDT | Actualisé 03/11/2013 05:12 EST

JÉRUSALEM - Israël et les États-Unis ont mené mardi un exercice commun de défense antimissile en Méditerranée, une démonstration de puissance militaire au moment où l'administration Obama tente d'obtenir l'appui du Congrès en vue d'une intervention contre le régime syrien.

Une éventuelle opération américaine en Syrie ne devrait pas avoir lieu avant la semaine prochaine, quand les membres du Congrès reviendront à Washington après leur pause de l'été.

Le ministère israélien de la Défense a déclaré qu'un test du système de défense antimissile Arrow 3 avait eu lieu mardi, en collaboration avec le département américain de la Défense.

Le système de défense a détecté et suivi un missile-leurre qui ne contenait pas de charge militaire, a indiqué le ministère. Le système n'a toutefois pas intercepté le faux missile.

Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon, a affirmé que le test avait été mené avec succès. L'armée israélienne continuera de concevoir «les meilleurs systèmes de défense du monde», a-t-il dit.

Dans un communiqué, le porte-parole du Pentagone, George Little, a indiqué que les États-Unis avaient fourni une assistance technique et soutenu l'exercice.

Selon M. Little, le test était prévu depuis longtemps et visait à évaluer la capacité du système antimissile à «détecter, suivre et communiquer de l'information au sujet d'une menace simulée contre Israël».

Le test n'avait rien à voir avec les projets d'intervention militaire contre le régime syrien, a-t-il assuré.

D'autres responsables de la défense et des experts du domaine ont affirmé que le test était prévu depuis plusieurs semaines et n'était pas directement lié aux tensions actuelles dans la région.

Néanmoins, l'exercice a servi de rappel à la Syrie et à son parrain, l'Iran, quant aux capacités de défense de l'armée israélienne. La Syrie et l'Iran, de même que le Hezbollah, leur allié au Liban, possèdent de vastes stocks de roquettes et de missiles.

Le système Arrow 3, qui devrait être pleinement fonctionnel en 2016, sera le premier système antimissile «multicouches» dans le monde. Il est conçu pour intercepter des missiles à longue portée comme les Shahab iraniens avant leur retour dans l'atmosphère.

Les États-Unis ont déployé des navires de guerre dans l'est de la Méditerranée en vue d'éventuelles frappes de missiles contre le régime syrien en représailles à l'attaque chimique du 21 août, qui aurait fait des centaines de morts près de Damas.

PLUS:pc