NOUVELLES

Tokyo «aucunement touchée» par la fuite d'eau radioactive?

02/09/2013 11:57 EDT | Actualisé 02/11/2013 05:12 EDT
AFP

LONDRES - Quelques jours avant le vote décisif, le président du comité de candidature olympique de Tokyo 2020 a fait parvenir une lettre aux membres du CIO visant à les assurer que la ville n'est «aucunement touchée» par la fuite d'eau radioactive de la centrale nucléaire de Fukushima.

La vie est «tout à fait normale et sécuritaire» à Tokyo et l'air ainsi que l'eau de la ville ne sont pas affectés par la fuite à la centrale endommagée par le tsunami, a précisé le membre japonais du CIO, Tsunekazu Takeda, dans la lettre.

Un exemplaire de la lettre, datée du 27 août, a été obtenue par l'Associated Press. Le Comité International Olympique doit faire son choix sur la ville hôte des Jeux olympiques de 2020 lors d'un scrutin, samedi, à Buenos Aires, en Argentine.

Tokyo, longtemps considéré comme la candidature favorite, est en lutte avec Madrid et Istanbul.

Une fuite de 300 tonnes d'eau radioactive a été découverte à la centrale de Fukushima le 19 août, la cinquième et pire fuite depuis que l'usine a été endommagée par un séisme et un tsunami en 2011. Les fonctionnaires ont révélé que la majeure partie de l'eau s'est infiltrée dans le sous-sol mais qu'une partie a pu se déverser dans la mer.

Fukushima se trouve à 250 km au nord de Tokyo et les responsables du comité de candidature affirment que cette fuite n'a aucune incidence sur les intentions de la ville d'accueillir les Jeux olympiques, mais que le moment de l'incident n'aide pas ses chances.

«Vous pourriez avoir vu des reportages au sujet de la situation à la centrale nucléaire de Fukushima, dans le nord-est du Japon, a précisé Takeda dans la lettre. Permettez-moi de réaffirmer que Tokyo n'est aucunement touché.

«La vie ici, pour les 35 millions d'habitants, est tout à fait normale et sans danger et nous ne prévoyons aucun changement à cela. L'air et l'eau de la ville sont évalués quotidiennement et il n'y a aucune preuve d'un danger quelconque, tel que confirmé par le gouvernement japonais.»

Dans un entretien téléphonique avec l'Associated Press, Takeda a réitéré sa position selon laquelle la fuite à la centrale de Fukushima n'était pas un problème pour la candidature de Tokyo. Il a ajouté que le premier ministre Shinzo Abe et son gouvernement se sont attaqués au problème.

Le vote de samedi se fera à scrutin secret après les présentations de chaque ville. Les premiers ministres des trois pays se rendront à Buenos Aires pour diriger leur délégation respective.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

Visite à Fukushima