NOUVELLES

Télévision américaine: CBS et Time Warner Cable parviennent à s'entendre

02/09/2013 10:10 EDT | Actualisé 02/11/2013 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Le réseau télévisé CBS et le câblodistributeur Time Warner Cable ont mis fin à leur dispute de programmation qui durait depuis un mois, lundi, et ont repris la diffusion dans des millions de foyers de New York, de Dallas et de Los Angeles.

Cette entente met fin à un «blackout» de CBS et des chaînes du réseau — dont Showtime Networks, CBS Sports Network et la chaîne du Smithsonian. La mésentente a débuté le 2 août et a touché plus de trois millions d'abonnés. La diffusion a repris lundi soir sur la côte Est.

Les deux entreprises ne s'entendaient pas sur le montant que verserait Time Warner Cable à CBS pour sa programmation. Les termes de l'entente n'ont pas été immédiatement divulgués.

Cet accord comporte des frais de retransmission que le câblodistributeur paie à CBS par abonné, qui étaient une pierre d'achoppement.

Le désaccord est survenu à un moment complexe pour les réseaux et les câblodistributeurs, alors que de plus en plus d'Américains se tournent vers des moyens alternatifs pour regarder la télévision en ligne, entre autres en passant par les appareils Roku ou Apple TV. La pression était forte sur les deux entreprises depuis le début de la saison de football et du U.S. Open à New York.

CBS estime que le blackout a réduit son audimat national d'environ 1 pour cent.

Les négociations étaient suivies de près dans le milieu, puisque l'idée d'une entente de retransmission aurait établi un précédent pour de futures discussions entre réseaux et distributeurs. Un autre point de discorde était l'accès de Time Warner au contenu de CBS pour le visionnement sur demande ou sur appareils mobiles.

Mignon L. Clyburn, la présidente intérimaire de la Federal Communications Commission, a publié une déclaration où elle dit être «satisfaite que CBS et Time Warner aient complété leurs négociations d'accord de retransmission, qui, pendant trop longtemps, ont privé des millions de consommateurs d'un accès à la programmation de CBS.»

À la fin, a-t-elle ajouté, les média devraient «accepter une responsabilité partagée» pour favoriser les intérêts de leur audimat.

PLUS:pc