NOUVELLES

Les besoins humanitaires des déplacés syriens sont immenses, rappelle l'ONU

02/09/2013 10:56 EDT | Actualisé 02/11/2013 05:12 EDT

DAMAS, Syrie - L'aide internationale n'est qu'une «goutte d'eau dans l'océan» face aux besoins des centaines de milliers de Syriens déplacés par la guerre, a déclaré un responsable de l'ONU lundi.

Le conflit a forcé quelque cinq millions de Syriens à se déplacer pour trouver un endroit plus sûr à l'intérieur des frontières du pays, tandis que deux millions d'autres se sont enfuis dans les pays voisins, d'après les données des Nations unies.

Au total, environ le tiers de la population syrienne a été déplacée par le conflit depuis mars 2011.

Le manque financement pour répondre aux besoins de base de ces déplacés reste très important, les pays donateurs n'ayant fourni que le tiers des fonds requis pour leur venir en aide, a déclaré Tarik Kurdi, représentant en Syrie du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Selon M. Kurdi, les besoins humanitaires liés à la crise en Syrie dépassent largement l'aide fournie par la communauté internationale jusqu'à maintenant.

«Peu importe les efforts que nous avons déployés et peu importe ce que l'ONU a fourni en aide humanitaire, ce n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan des besoins humanitaires en Syrie», a-t-il affirmé. Le manque de financement est «très, très important», a-t-il souligné.

PLUS:pc