NOUVELLES

Le tout nouveau syndicat canadien du secteur privé célèbre la fête du Travail

02/09/2013 01:58 EDT | Actualisé 02/11/2013 05:12 EDT

TORONTO - Des membres de plusieurs syndicats ont envahi les rues de Toronto, lundi matin, pour célébrer la fête du Travail, au lendemain de la création du plus important syndicat canadien dans le secteur privé.

Des milliers de travailleurs, animés par des musiciens et portant les couleurs de leur centrale syndicale, couvraient plus de 12 coins de rues.

Vêtus de t-shirts rouges, les membres de la toute nouvelle centrale syndicale canadienne, Unifor, née de la fusion entre les Travailleurs et travailleuses canadiens de l'automobile (TCA) et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP), ouvraient la marche.

Le nouveau président national, Jerry Dias, affirme que la manifestation est un symbole d'espoir pour l'organisation, qui lance une ambitieuse campagne de recrutement d'employés qui travaillent dans des conditions précaires ou dans des milieux non syndiqués.

M. Dias a été élu avec environ 87 pour cent des voix des délégués, samedi à Toronto, lors du congrès de fondation d'Unifor.

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, participait au défilé lundi dans la métropole canadienne. Il affirme qu'Unifor contribuera à la stabilisation du mouvement ouvrier canadien dans un contexte où les emplois de la classe moyenne sont menacés.

PLUS:pc