NOUVELLES

Le lanceur Phillippe Aumont qualifie la dernière saison de «perte de temps»

02/09/2013 10:35 EDT | Actualisé 02/11/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le lanceur québécois Phillippe Aumont n'a pas hésité à qualifier la dernière saison de «perte de temps», lundi, lors d'une entrevue accordée au quotidien The Morning Call de Lehigh Valley.

Aumont avait débuté la saison avec les Phillies de Philadelphie, mais il a finalement fait le yo-yo entre les majeures et les IronPigs de Lehigh Valley, la filiale AAA de l'équipe, au cours de l'été.

Les Phillies ont rappelé six joueurs des IronPigs, lundi, puisque leur saison est terminée et que les équipes des majeures peuvent compter jusqu'à 40 joueurs dans leur formation au mois de septembre. Aumont ne fait pas partie du groupe.

Aumont, de Gatineau, a effectué 22 sorties avec les Phillies en 2013 et a connu des hauts et des bas. Il a finalement compilé une fiche de 1-3 avec une moyenne de 4,19. En 19 manches et un tiers, il a retiré 19 frappeurs sur des prises, mais a concédé 13 buts sur balles.

Âgé de 24 ans, le choix de premier tour des Mariners de Seattle en 2007, a également connu des problèmes avec la précision de ses tirs au niveau AAA, concédant 38 buts sur balles et atteignant six frappeurs en 35 manches et deux tiers.

Dans l'entretien entre Aumont et le Morning Call, le lanceur de six pieds sept pouces dit: «Je pense que ç'a été en général une perte de temps. Je ne sais pas. J'ai l'impression d'avoir tourné en rond à la place d'aller vers l'avant, si vous savez ce que je veux dire».

En parlant de son avenir avec l'équipe, il a dit: «On verra. Je ne sais pas ce qu'ils veulent faire. Si je ne fais pas partie des plans, je ne veux pas revenir. Mais si oui, je veux être avec les Phillies. En même temps, s'ils sont passés à autre chose, je pense que c'est le moment pour moi de faire la même chose. Il y a 29 autres équipes et donc plusieurs possibilités».

PLUS:pc