NOUVELLES

Cambodge: grève des employés du tribunal chargé de juger les Khmers rouges

02/09/2013 12:10 EDT | Actualisé 02/11/2013 05:12 EDT

PHNOM PENH, Cambodge - Près de 200 employés du tribunal cambodgien chargé de juger les responsables du régime des Khmers rouges ont déclenché une grève, lundi, afin de réclamer le versement de leur salaire après des mois de retard, a déclaré un porte-parole de la cour.

La majorité des employés de ce tribunal soutenu par l'ONU, incluant des interprètes et des traducteurs essentiels aux activités de la cour, ne se sont pas présentés au travail lundi parce qu'ils n'ont pas reçu de salaire depuis le mois de juin, a indiqué le porte-parole, Neth Pheaktra.

Les manques budgétaires persistants, de même que l'âge avancé et la santé déclinante des accusés, font craindre que le tribunal soit contraint de suspendre ses activités avant même d'avoir rendu un premier verdict.

La semaine dernière, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, avait appelé la communauté internationale à soutenir financièrement le tribunal, en affirmant que sa survie était menacée.

Le porte-parole de l'ONU à la cour, Lars Olsen, a indiqué que la grève des employés risquait de retarder les travaux du tribunal, qui a pour mandat de rendre justice aux milliers de victimes des atrocités du régime des Khmers rouges dans les années 1970.

Environ 1,7 millions de Cambodgiens sont morts sous les Khmers rouges, victimes de travail forcé, de faim, de négligence médicale ou d'une exécution.

Le tribunal a rencontré une certaine résistance du gouvernement cambodgien, dont plusieurs hauts responsables sont d'anciens Khmers rouges. Le gouvernement est officiellement responsable du salaire des employés cambodgiens de la cour, mais il a souvent omis de fournir les fonds nécessaires, laissant la facture à la communauté internationale.

«Nous appelons le gouvernement à honorer son obligation de verser les salaires nationaux afin d'éviter une grève prolongée», a déclaré M. Olsen lundi par courriel. «L'ONU travaille étroitement avec les principaux donateurs internationaux afin d'explorer toutes les possibilités permettant d'éviter une crise.»

Les travaux du tribunal gérés par les Cambodgiens font face à un manque à gagner de trois millions $ US pour la période allant de juin à la fin de 2013, selon Neth Pheaktra.

PLUS:pc