NOUVELLES

Passation des pouvoirs

01/09/2013 10:30 EDT | Actualisé 01/11/2013 05:12 EDT

Le 10 septembre prochain à Buenos Aires, en Argentine, Jacques Rogge cèdera son poste de président du Comité international olympique (CIO) au terme de 12 années de service.

Actuellement, six prétendants sont prêts à le succéder, soit l'Allemand Thomas Bach, l'Ukrainien Sergueï Bubka, le Portoricain Richard Carrion, le Singapourien Ng Ser Miang, le Suisse Denis Oswald et le Taïwanais Ching-Kuo Wu.

Rogge compte laisser le champ libre à celui qui prendra ses fonctions. Il a déjà affirmé qu'il allait renoncer à son statut de membre.

« Je resterai en contact avec le mouvement sportif et le CIO mais je n'exprimerai pas mon opinion. Je ne veux pas jouer la belle-mère de mon successeur », a déclaré le Belge.

Rogge a maintenu une politique de tolérance zéro face aux scandales de dopage pendant son règne. La multiplication de médailles retirées a contribué à réduire le sentiment d'impunité.

L'homme de 71 ans s'est efforcé de mettre des limites sur le programme des sports des Jeux olympiques d'été (28) et sur le nombre d'athlètes au cumulatif (10 500).

Il a aussi organisé les premiers JO de la Jeunesse, en 2010, ce qui a permis d'attirer une clientèle plus jeune.

Une cérémonie aura lieu au mois de décembre à Lausanne, en Suisse, pour accueillir le nouveau président.

PLUS:rc