NOUVELLES

Les Gaiters ont le dernier mot

01/09/2013 07:06 EDT | Actualisé 01/11/2013 05:12 EDT

Les Gaiters de l'Université Bishop ont causé une surprise dans leur match d'ouverture sur leur Coulter Field, dimanche, contre leurs grands rivaux.

Les joueurs de l'université anglophone ont eu le dernier mot contre le Vert et Or de l'Université de Sherbrooke dans un match serré de 28-27.

Cette victoire met fin à une série de 39 victoires de suite des universités francophones contre les universités anglophones. La dernière remonte au 22 octobre 2010. Les Stingers de Concordia avaient vaincu les Carabins de l'Université de Montréal 21-14.

Les Sherbrookois ont calmé les ardeurs de leurs adversaires et leurs amateurs avec un touché de Beni Djock à la fin du premier quart. Beni a attrapé le ballon à la porte des buts après trois jeux menés par l'attaque.

Les Gaiters ont réussi à marquer un point sur le dernier jeu du premier quart.

Au deuxième quart, Geoff Coventry a capté une passe de 46 verges pour donner un premier touché au Gaiters et faire 8-7.

Des points d'un côté comme de l'autre

Alexandre Piché du Vert et Or a marqué son premier touché du match et le deuxième des siens avec 3 min 26 s à faire, mais les Gaiters n'ont pas voulu plier. Ils ont répliqué avec un jeu de 79 verges pour reprendre l'avance 15-14. Un placement de 38 verges de Mathieu Hébert a permis aux joueurs de l'Université de Sherbrooke de reprendre les devants 17-15 avant la fin de la demie.

Dès le début du troisième quart, les Gaiters ont montré leurs couleurs avec un placement de 18 verges de Mathieu Paquette.

Toujours au troisième quart, les deux équipes ont continué à s'échanger les points et l'avance. Jérémi Roch, quart-arrière du Vert et Or, a lancé une passe de 7 verges à Alexandre Piché placé dans la zone payante.

Les Gaiters ne se sont pas laissés impressionner. Ils sont revenus avec un troisième touché dès les premières minutes du quart décisif pour porter la marque en leur faveur (25-24). Un placement de Mathieu Hébert a toutefois redonné l'avance au Vert et Or.

Après avoir raté un placement au milieu du quatrième quart, le botteur des Gaiters Mathieu Paquette n'a pas raté sa chance (23 verges) avec un peu plus de deux minutes à faire.

Sur le dernier jeu de la partie, Hébert a tenté de répondre à son homologue des Gaiters, mais sa tentative de placement de 40 verges a échoué.

Les deux équipes ont été au coude à coude à l'offensive. Le Vert et Or a gagné un total de 471 verges et les Gaiters 467.

PLUS:rc