NOUVELLES

JO de Rio 2016: les organisateurs tentent de rassurer les inspecteurs du CIO

01/09/2013 12:00 EDT | Actualisé 01/11/2013 05:12 EDT
AP
The shadow of a demonstrator is cast on a Brazilian flag during a protest along Paulista Avenue in Sao Paulo, Brazil, Saturday, June 22, 2013. Demonstrators once again took to the streets of Brazil on Saturday, continuing a wave of protests that have shaken the nation and pushed the government to promise a crackdown on corruption and greater spending on social services. (AP Photo/Nelson Antoine)

RIO DE JANEIRO - Les organisateurs brésiliens se sont affairés dimanche à assurer les inspecteurs du comité international olympique que les Jeux de Rio en 2016, qui font l'objet de préoccupations relatives aux délais de livraison des installations, à la capacité d'hébergement et aux infrastructures de transport, respectent les échéanciers en dépit d'un départ plutôt lent.

La commission de coordination du CIO, menée par l'ex-championne olympique Nawal El Moutawakel, complétera son inspection lundi. Il s'agit de la cinquième visite des inspecteurs pour s'assurer des progrès sur le site des Jeux de Rio.

Plusieurs membres de la commission de coordination ont laissé entendre qu'ils forceraient les organisateurs des Jeux à augmenter leur rythme de préparation. Lors de leur dernière visite, il y a six mois, le directeur exécutif du CIO Gilbert Felli avait déclaré «nous n'avons aucun carton jaune à remettre à Rio».

Cette fois-ci, un avertissement plongerait dans l'embarras les organisateurs brésiliens et rappellerait l'incident des Jeux d'Athènes en 2004 lorsque le président du CIO Juan Antonio Samaranch avait dû remettre un «carton jaune» aux organisateurs grecs.

INOLTRE SU HUFFPOST

Rio de Janeiro Protests