NOUVELLES

Viol collectif en Inde : un adolescent déclaré coupable

31/08/2013 07:39 EDT | Actualisé 31/10/2013 05:12 EDT

Un tribunal indien a condamné samedi un adolescent pour sa participation au viol collectif d'une étudiante, en décembre dernier. Il est jugé coupable de viol et d'assassinat.

L'adolescent, qui avait 17 ans à l'époque, ne peut être identifié. Il a été condamné à trois ans de prison, la peine maximale pour un mineur. Il avait plaidé son innocence, comme les quatre autres hommes inculpés dans cette affaire qui avait sidéré le pays entier.

La mère de la jeune fille violée et assassinée a quitté le tribunal en pleurs, se disant choquée par le jugement. La BBC rapporte qu'une foule à l'extérieur de la cour a demandé à ce que le mineur soit pendu. La famille de la victime avait réclamé la peine de mort pour l'adolescent, soutenant que la législation pour mineurs, qui vise à rééduquer plutôt qu'à punir, était trop clémente. Les quatre autres accusés pourraient toutefois encourir la peine de mort.

Le procès des quatre suspects majeurs devrait s'achever dans les prochaines semaines. Le cinquième suspect adulte est mort en prison, apparemment d'un suicide.

Un viol qui a bouleversé l'Inde

Le viol collectif de la jeune femme de 23 ans, en décembre, avait scandalisé les Indiens. Des milliers d'entre eux avaient manifesté leur colère, réclamant entre autres une meilleure protection des femmes contre les violences sexuelles. Les manifestants dénonçaient aussi l'apathie de la police à l'égard des victimes d'agressions sexuelles.

La femme voyageait dans un autobus à New Delhi avec un ami quand ils ont été attaqués par une bande d'hommes. Les assaillants ont violé la victime, avant de les déshabiller tous les deux et de les abandonner sur la route. La femme est morte 13 jours plus tard.

Les autorités indiennes sont accusées de dénigrer les victimes de viol et d'avoir refusé d'intenter des poursuites contre leurs agresseurs, décourageant encore davantage les victimes de rapporter les crimes.

Fin août, une autre femme a été victime d'un viol collectif, à Bombay, et les suspects arrêtés, une affaire qui a ravivé le débat sur la sécurité des femmes en Inde.

PLUS:rc