NOUVELLES

Rio à la course

31/08/2013 07:10 EDT | Actualisé 31/10/2013 05:12 EDT

Les organisateurs des Jeux olympiques de Rio de Janeiro devront appuyer sur l'accélérateur.

Les inspecteurs du Comité international olympique (CIO) devraient lancer un message clair durant leur visite de deux jours au Brésil. Les délais ne doivent plus être monnaie courante.

L'équipe de l'inspecteur en chef Nawal El Moutawakel travaillera dimanche et lundi en Amérique du Sud.

Les représentants du CIO auraient exigé des garanties concernant ces délais selon un rapport cité par le quotidien brésilien O Estado de Sao Paulo. On pourrait lire dans le document que la situation serait jugée « préoccupante en raison des retards ».

Des stades incomplets au manque d'hôtels, le CIO a pu voir que seulement la moitié des 44 points évalués respecteraient les temps.

Dans son rapport, le CIO aurait aussi relevé quelques inquiétudes dans l'avancement des travaux du stade où les compétitions d'athlétisme doivent se tenir.  

Le CIO a aussi fait sonner l'alarme sur tout ce qui concerne la construction de nouvelles lignes de métro et la capacité de l'aéroport à accueillir le monde.

La semaine dernière, le maire de Rio de Janeiro, Eduardo Paes a blâmé les autorités sportives du Brésil. Il juge « honteux » que les Jeux olympiques soient sur le sol d'un pays dépourvu de politique sportive.

Les responsables brésiliens pourraient répondre qu'après un départ tardif, les travaux vont bon train.

Le Brésil sera l'hôte du Mondial 2014 en plus de la messe olympique en 2016. Ce sont 13 milliards de dollars qui sont investis pour la Coupe du monde. Les organisateurs des Jeux feront connaître leurs chiffres dans quelques mois.

PLUS:rc