NOUVELLES

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre remercient le quart Tim Tebow

31/08/2013 12:38 EDT | Actualisé 31/10/2013 05:12 EDT

FOXBOROUGH, États-Unis - Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont remercié le quart Tim Tebow, samedi.

Après avoir été libéré par un troisième club en 18 mois, et avec la saison s'amorçant jeudi, il semble y avoir peu de chances que Tebow se joigne à une nouvelle équipe.

Tebow n'aura passé qu'un peu moins de trois mois avec les Patriots. Le vainqueur du Heisman en 2007 a pris part à trois des quatre matches préparatoires du club; jeudi, il a subi quatre sacs dans un gain de 28-20 contre les Giants de New York.

«Je resterai à la poursuite de mon rêve qui est d'être un quart-arrière dans la NFL», a-t-il publié sur son compte Twitter, samedi.

Les Patriots de Bill Belichick ont l'habitude de se limiter à deux quarts et avec Ryan Mallett établi comme réserviste de Tom Brady, Tebow n'avait pas la tâche facile. Il n'a toutefois pas aidé sa cause avec du jeu inefficace.

En trois matches hors-concours, l'athlète de 26 ans a complété 11 passes sur 30 pour 145 verges, dont deux touchés. Il a porté le ballon 16 fois, pour 91 verges, mais il a aussi subi deux interceptions et sept sacs.

Quand il s'est joint aux Patriots, on a pensé que Belichick pourrait lui trouver une autre position où contribuer, mais il ne s'est jamais entraîné avec une autre unité que celle des quarts.

Tebow a également joué pour les Broncos et les Jets après un passage distingué à l'Université de la Floride, où il a aidé les Gators à remporter deux titres nationaux.

Tebow a été choisi en première ronde par Denver en 2010, avec le 25e choix. Il a amorcé les trois derniers de ses neuf matches comme recrue, puis n'a pas eu d'autre départ avant le sixième match de 2011.

Il a montré un dossier de 7-1 à ses huit premiers départs en saison régulière, perdant ensuite les trois derniers. Possiblement son jeu le plus marquant aura été au premier tour éliminatoire après la saison 2011, quand il a rejoint DeMaryius Thomas sur 80 verges pour un touché vainqueur sur le premier jeu de la prolongation, pour un gain de 29-23 contre les Steelers. Six jours plus tard, par contre, il n'a réussi que neuf de ses 26 passes, pour 136 verges, et les Broncos ont perdu 45-10 contre les Patriots.

PLUS:pc