NOUVELLES

La Marine canadienne enquête sur une collision entre deux navires

31/08/2013 09:13 EDT | Actualisé 31/10/2013 05:12 EDT

La Marine royale canadienne affirme qu'il est trop tôt pour dire comment une collision survenue entre deux navires, vendredi dans l'océan Pacifique, modifiera ses opérations. Toutefois, elle procédera à deux enquêtes distinctes afin d'évaluer les dommages et de déterminer les circonstances exactes de l'accident.

Le commandant de la flotte pacifique de la Marine royale canadienne, le commodore Bob Auchterlonie, croit qu'il est trop tôt pour déterminer avec précision le temps que prendront les réparations ou les coûts de cet accident. Chaque navire subira une évaluation technique, a-t-il précisé au passage.

M. Auchterlonie a confié que la marine a aussi mandaté une commission d'enquête pour déterminer la cause exacte.

« Pour être très franc, quelque chose de dramatique s'est passé, c'est bien le moins qu'on puisse dire », a-t-il affirmé samedi en entrevue.

« Les navires canadiens faisaient un exercice de remorquage, ce qui fait partie de nos opérations de routine, normalement effectuées en mer. [...] Il y a un risque inhérent à opérer deux navires à proximité en mer, mais je n'ai jamais vu ce genre d'incident de ma carrière », a-t-il élaboré.

Le NCSM Algonquin a subi des dégâts importants au hangar du côté bâbord tandis que le NCSM Protecteur a subi des dommages mineurs à la proue.

Personne n'a été blessé lors de la collision.

Les navires étaient déployés dans la région Asie-Pacifique, où ils devaient participer à un événement international de la marine australienne, avant d'effectuer une série d'arrêts diplomatiques avec le ministère des Affaires étrangères.

Ils ont plutôt été rappelés à la base militaire navale Esquimalt, près de Victoria, où ils étaient attendus samedi en fin d'après-midi.

La Presse Canadienne

PLUS:rc