NOUVELLES

Une bombe incendiaire touche une école en Syrie; un médecin parle de napalm

30/08/2013 02:28 EDT | Actualisé 30/10/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - Une bombe incendiaire contenant une substance inconnue a frappé une école du nord de la Syrie cette semaine, faisant au moins un mort et sept blessés, ont affirmé vendredi des militants de l'opposition.

Des vidéos publiées sur Internet par des opposants montrent plusieurs garçons et jeunes hommes, certains en sous-vêtements, avec des brûlures sur leur corps. Certains agonisent en se lamentant.

Une femme médecin qui parle dans l'une des vidéos affirme que sept personnes ont été tuées et une cinquantaine d'autres blessées. Elle affirme aussi que la bombe contenait une substance incendiaire.

«La frappe a touché une école non loin d'ici», dit-elle. «C'était quelque chose de semblable à des produits chimiques, peut-être semblable à du napalm, qui cause de grandes brûlures.»

Les personnes les plus grièvement blessées ont été transférées en Turquie, précise-t-elle.

Dans la vidéo, le médecin affirme que son prénom est Rula et qu'elle travaille pour l'organisation britannique Hand in Hand for Syria.

D'après l'Observatoire syrien des droits de l'homme, une organisation de l'opposition établie à Londres, l'attaque s'est produite lundi à Urum al-Kubra, dans la province d'Alep.

Le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel-Rahman, a déclaré que des militants de l'opposition présents sur les lieux avaient confirmé le bilan d'un mort et sept blessés.

La BBC britannique a filmé les lieux peu après l'attaque et a interrogé des survivants.

PLUS:pc