NOUVELLES

Poursuite pour plagiat contre le promoteur du Quartier Dix30

30/08/2013 02:14 EDT | Actualisé 29/10/2013 05:12 EDT
Courtoisie

Une femme d'affaires de Saint-Jean-sur Richelieu poursuit les promoteurs du quartier Dix 30 et l'exploitant de la salle de spectacle Le Club pour trois millions de dollars. Elle leur reproche d'avoir copié ses plans pour la réalisation de ce nouveau lieu de divertissement à Brossard.

Un texte de Thomas Gerbet

Quand Le Club ouvre ses portes dans le quartier Dix 30 au mois de juin, Lyane Desroches n'en croit pas ses yeux. Elle reconnaît en tous points son projet. Une salle de spectacle de type cabaret de 375 places avec fauteuils en cuir, tables et restaurant gastronomique. Pas de doute dans son esprit : elle est victime de plagiat. C'est pour cette raison qu'elle poursuit en cour supérieure le promoteur, Devimco, et l'exploitant de la salle Larivé, Cabot, Champagne.

Dans la requête déposée au tribunal de Longueuil, Lyane Desroches explique qu'elle était impliquée dans ce projet de salle de spectacle dès 2009. Elle collabore avec Devimco et conclut même une entente de dix ans. La compagnie lui promet un financement de 400 000 dollars. Mais trois jours avant de la payer, Devimco met fin à l'entente sans fournir d'explication, selon la demanderesse. Par la suite, le projet aboutit entre les mains de Larivé, Cabot et Champagne, qui exploite déjà la salle de spectacle l'Étoile du Dix30 ainsi que la Tulipe et le National à Montréal.

Les trois millions de dollars réclamés correspondent aux pertes de financement, de profit, de travail et aux dépenses encourues inutilement.

Devimco n'a pas souhaité commenter la poursuite.

Mais, dans une lettre datée d'avril que nous avons obtenue, Devimco fait valoir qu'elle avait tout à fait le droit de mettre un terme à son entente avec Mme Desroches. En revanche, pas de précision sur les ressemblances entre les deux projets.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.