DIVERTISSEMENT

Moderat, sans modération: le trio berlinois de passage dans la métropole dimanche

29/08/2013 05:33 EDT | Actualisé 30/10/2013 05:12 EDT
Samuel John Butt

Le trio électro tout étoile Moderat vient présenter son nouvel album dans un concert qui se veut plus coloré et abstrait.

Moderat, c’est le duo Gernot Bronser et Sebastian Szary de Modeselektor et Sascha Ring, seul maître à bord chez Apparat. Les trois Berlinois, tous respectés dans le milieu de la musique électronique, ont lancé le véhicule Moderat il y a une dizaine d’années simplement pour le plaisir d’éviter un peu la “routine” de leurs projets respectifs.

C’est cependant en 2009, avec la parution du 1er album homonyme, que les choses se sont mises à aller beaucoup plus vite pour le groupe. “Le succès du 1er album nous a pris par surprise. On pensait faire quelques concerts et retourner ensuite à nos projets respectifs mais la tournée à duré plus de deux ans! On a dû replanifier nos vies, tout mettre sur la glace pour se consacrer uniquement à Moderat. Ce sera sans doute pareil pour cette nouvelle tournée. Par contre, nous savons au moins à quoi nous attendre”, souligne Sascha Ring quelques heures avant de s’envoler pour une série de quatre concerts en Amérique du Nord dont un arrêt quasi obligatoire à Montréal où l’attendent de nombreux fans.

Le public montréalais aura donc l’occasion de découvrir sur scène une bonne partie de Moderat II, le nouvel effort du combo allemand. Un disque qui balance entre électro-pop et techno plus pointue et où on retrouve la voix somme toute assez impressionante de Sascha Ring. “Je ne voulais pas chanter sur ce disque. Je chante déjà pas mal avec Apparat et je souhaitais que cet album soit instrumental, mais les gars de Modeselektor on dit “non, tu vas chanter”, rigole le musicien. Donc je chante, en général sur les titres les plus pop. Ceci dit, on a voulu garder aussi un esprit et un son très techno, car nous venons tous de là, des rave parties et tout ça. Donc ce disque c’est un bon mélange des deux”.

La patte Pfadfinderei

Pour son nouveau spectacle, Moderat à choisit encore une fois de collaborer avec le collectif de designers visuels Pfadfinderei avec qui le trio avait notamment travaillé sur la tournée du premier album. “La chimie opère bien avec eux. Pfadfinderei fait en quelque sorte partie de l’univers Moderat et j’aimerais que cette collaboration se poursuive”, admet Sascha Ring.

Contrairement à la dernière tournée où le visuel était composé d’images, de photos et d’extraits de films, Moderat a opté cette fois-ci pour quelque chose de bien plus graphique grâce à une série de projections multiples et d’effets de 3D. “Ce n’est pas vraiment de la 3D mais on utilise la profondeur de la scène pour créer cet effet de relief”, détaille le co-fondateur du célébré label Shitkatapult. “C’est plus abstrait, plus axé sur les jeux de lumières que sur du contenu. Le concert est beaucoup plus intense et synchronisé aussi. On s’est arrangé pour être capable de jouer un peu avec la structure des morceaux sans qu’on soit déphasé avec le visuel. C’est un work in progress mais là je crois qu’on est tous pas mal content du résultat”.

Le trio sera au théâtre Telus le dimanche 1er septembre avec Jon Hopkins, Prison Garde et Seb Diamond.

La rentrée culturelle (Automne 2013)