NOUVELLES

L'invitation tient toujours pour des prédicateurs islamistes controversés

30/08/2013 06:58 EDT | Actualisé 30/10/2013 05:12 EDT

Les organisateurs de la conférence sur l'Islam « Entre ciel et terre », qui doit se tenir la semaine prochaine au palais des congrès de Montréal, maintiennent leur invitation lancée à des prédicateurs qui ont tenu des propos méprisants envers les femmes.

Entre 1000 et 2000 jeunes devraient venir les entendre, les 7 et 8 septembre prochain. L'événement est organisé par le collectif 1ndépendance, une organisation de jeunes musulmans qui a tenu le même genre d'événement l'an passé. Quelque 800 personnes s'étaient alors déplacées.

Cette année, quatre prédicateurs venus de France vont s'adresser aux jeunes. L'un d'entre eux, Nader Abou Anas, a déjà déclaré que le fait pour une femme de ne pas porter le voile était aussi pire que le sida ou le cancer.

Vendredi, les organisateurs se sont dit victimes d'une diabolisation de la part des médias et ont affirmé que ces propos, pris isolément, et ne reflétaient pas la pensée réelle de ces prédicateurs. Ils ont tenu à rassurer la population en disant qu'il n'y aurait aucun propos dégradant tenu envers les femmes lors de l'événement.

L'événement provoque quand même un malaise au sein de la communauté maghrébine. Plusieurs voudraient qu'il soit annulé, craignant que la rencontre ne nuise à l'image de leur communauté. Des manifestations sont d'ailleurs prévues au moment de la tenue de la conférence.

Le journaliste et animateur Lamine Foura a tout de même vu du positif dans le geste de tenir une conférence de presse, vendredi.

« Là où je suis un peu déçu, c'est une certaine incompréhension du malaise qui existe, puisqu'ils ont admis que les conférenciers ont des passages, même aussi court qu'ils soient, qui ne sont peut-être pas acceptables par rapport à nos valeurs québécoises », a toutefois souligné M. Foura.

Le gouvernement de Pauline Marois s'est déjà prononcé contre la venue au pays de ces prédicateurs et a demandé à Ottawa d'intervenir.

PLUS:rc