NOUVELLES

Les profits de la SAQ ont diminué de 4,2 pour cent au premier trimestre

30/08/2013 03:19 EDT | Actualisé 30/10/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - La Société des alcools du Québec (SAQ) a annoncé vendredi avoir enregistré au premier trimestre de son exercice 2013-2014 un résultat net de 221,3 millions $, soit une diminution de 9,6 millions $, ou 4,2 pour cent, par rapport à la même période il y a un an.

Les ventes de la SAQ se sont élevées à 655,3 millions $ durant la période de trois mois terminée le 22 juin, en hausse de 1,8 million $, ou 0,3 pour cent, comparativement à celles du premier trimestre de l'exercice précédent.

La société d'État a expliqué ces résultats par le décalage des ventes de la fête de Pâques dans l'exercice précédent, cette fête constituant l'une des périodes importantes de l'année en termes d'activités commerciales avec des ventes additionnelles de l'ordre de 15 millions $.

Le réseau des succursales et des centres spécialisés de la SAQ a cumulé des ventes de 579,7 millions $, une augmentation de 0,8 pour cent par rapport aux 575 millions $ de l'exercice précédent. De leur côté, les ventes réalisées auprès du réseau des grossistes-épiciers ont reculé de 2,9 millions $, ou 3,7 pour cent, à 75,6 millions $.

En ce qui concerne les ventes en volume par catégorie de produits, celles de vins ont totalisé 35,8 millions de litres, en baisse de 400 000 litres, ou 1,1 pour cent.

Les spiritueux, commercialisés uniquement dans le réseau des succursales et des centres spécialisés, sont quant à eux demeurés stables par rapport à l'exercice précédent, à 4,8 millions de litres.

De leur côté, les ventes de boissons panachées ont connu une diminution de 500 000 litres, pour atteindre 2,3 millions de litres.

Enfin, la catégorie des bières importées et artisanales, des cidres et des produits complémentaires a réalisé une augmentation de 100 000 litres vendus, à 900 000 litres.

Par ailleurs, la SAQ a dit entrevoir pour les mois à venir une croissance plus soutenue de son chiffre d'affaires, grâce à des stratégies de mise en marché et de campagnes promotionnelles qualifiées «des plus stimulantes».

PLUS:pc