NOUVELLES

Forces et défis des équipes québécoises

30/08/2013 05:54 EDT | Actualisé 30/10/2013 05:12 EDT

Après des mois de travail dans l'ombre, les footballeurs universitaires québécois retrouvent les feux de la rampe.

Les hostilités débutent samedi 13h sur le campus Loyola de l'Université Concordia. Devant les caméras de Radio-Canada Sports, les Carabins de l'Université de Montréal affronteront les Stingers de Concordia.

Samedi soir, les champions de la Coupe Vanier ouvriront leur saison sous les réflecteurs du Stade Telus à Québec en affrontant les Redmen de McGill. Le Rouge et Or a remporté les 60 derniers matchs disputés sur sa pelouse artificielle. Rien de moins.

Dimanche, le Vert & Or, finaliste de la Coupe Dunsmore, se mesurera à ses rivaux estriens à l'Université Bishop's. Sherbrooke a remporté ses quatre derniers matchs contre les Gaiters.

Le premier classement national compte trois équipes québécoises parmi les 10 premières. Le Rouge et Or trône bien sûr en tête, les Carabins sont au 5e rang et le Vert & Or est 9e.

Que réserve la prochaine saison ? L'analyste des matchs à la télévision, Charles-Antoine Sinotte, identifie les forces et défis des six équipes québécoises.

Laval
Force : Pour la première fois depuis longtemps, le coordonnateur à l'attaque est le même pour deux saisons de suite. Justin Éthier comptera sur le retour de 11 de ses 12 partants à l'attaque. (Seydou Junior Haïdara a fait le saut avec les Lions dans la LCF). Déjà dominante en 2012, l'attaque lavalloise pourrait faire encore mieux.

Défi : Le front défensif doit encore prouver sa valeur. L'unité doit être en mesure de performer dans un système aux stratégies très complexes malgré la perte de plusieurs vétérans.

Sherbrooke
Force : Le jeu aérien de Sherbrooke est une valeur sûre. Le talentueux quart Jérémi Roch compte sur d'excellents receveurs de passe.

Défi : La ligne offensive doit mieux protéger le joyau de l'équipe. En 2012, Jérémi Roch a été constamment sous pression des défenses adverses. Le quintette offensif, qui compte sur des recrues talentueuses, devra donner plus de temps au quart.

Montréal
Force : Les Carabins n'ont jamais eu autant de profondeur dans leur équipe. Ils ont des joueurs avec des qualités athlétiques impressionnantes à toutes les positions.

Défi : Savoir gérer l'abondance. Plusieurs joueurs d'impact à l'attaque méritent de recevoir beaucoup de ballons durant les matchs. Les entraîneurs devront le distribuer efficacement tout en gardant une cohérence et sans priver le porteur Rotrand Sené de sa dose de ballon ovale.

McGill
Force : La cohésion d'équipe est excellente. Les joueurs montrent une belle énergie et l'équipe a retrouvé sa fierté de défendre les couleurs de l'Université. Les recrues de qualité abondent.

Défi : L'énergie n'achète pas l'expérience. Beaucoup de jeunes joueurs évolueront à des postes clés. Ils doivent jouer comme des vétérans parce que telles sont les attentes.

Concordia
Force : Les Stingers comptent sur un excellent groupe de receveurs de passes avec notamment Kris Bastien. En défense, l'unité de secondeurs est bourrée d'excellents athlètes comme Max Caron et Travis Bent.

Défi : Deux des trois coordonnateurs occuperont des postes de cette importance pour la première fois. Luc Pelland est le nouveau coordonnateur en défense, tandis que l'ancien joueur de la LCF Shawn Mayne s'occupe des unités spéciales.

Bishop's
Force : Un noyau solide de vétérans est de retour à l'attaque. La cohésion est établie entre la ligne à l'attaque et le quart de 5e année Jordan Heather.

Défi : Le manque de profondeur est la principale faiblesse des Gaiters. La classe de recrues est un peu plus faible qu'à l'habitude. Les partants devront rester en santé.

PLUS:rc