NOUVELLES

Feu vert de Transports Canada au vol inaugural de la CSeries

30/08/2013 10:28 EDT | Actualisé 30/10/2013 05:12 EDT

Reporté à trois reprises, le baptême de l'air du premier avion CSeries de Bombardier (TSX:BBD.B) aura vraisemblablement lieu très prochainement. L'avionneur montréalais a indiqué vendredi que son véhicule d'essai avait obtenu l'autorisation de vol d'essai de Transports Canada, ce qui ouvre la voie à son vol inaugural.

Cette autorisation fait suite à une série d'essais pré-vol, dont des essais de roulage à basse vitesse, effectués au cours des dernières semaines à l'aéroport Montréal-Mirabel. Le véhicule d'essai entamera maintenant des essais de roulage à grande vitesse où l'avion simulera les vitesses nécessaires au décollage.

Bombardier n'a cependant pas arrêté de date exacte pour le vol inaugural de la CSeries.

« Sous réserve de conditions météorologiques optimales, l'avion CSeries prendra bientôt son envol », s'est contenté d'indiquer le président de Bombardier Avions commerciaux, Mike Arcamone, par voie de communiqué. 

L'entreprise espère livrer ses premiers appareils en 2014, au terme d'un programme d'essais en vol qui devrait s'étirer sur un an.

L'annonce de l'avionneur montréalais a semblé satisfaire certains analystes, dont Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux. « Cette nouvelle est favorable puisqu'elle suggère qu'il y a moins de risques que d'autres retards surviennent dans le programme de développement de la CSeries », écrit-il dans un court commentaire transmis par courriel.

Bombardier a aussi mis en ligne un site web dédié au baptême de l'air du premier CS100. Le vol inaugural y sera diffusé en direct.

Au 30 juin dernier, l'entreprise avait enregistré des commandes et engagements touchant 388 avions CSeries, dont des commandes fermes pour 177 appareils.

Le succès de la CSeries est d'une importance cruciale pour Bombardier, première entreprise aéronautique en importance au Canada et troisième à l'échelle mondiale au chapitre de la construction d'avions de passagers, derrière Boeing et Airbus.

Le titre de Bombardier réagissait positivement, en avant-midi, à la Bourse de Toronto. Il se transigeait à 4,78 $, en hausse de 0,05 $, ou 1 %.

La Presse Canadienne

PLUS:rc