NOUVELLES

Des milliers d'Égyptiens descendent dans les rues

30/08/2013 11:50 EDT | Actualisé 30/10/2013 05:12 EDT

Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues de l'Égypte vendredi en réponse à l'appel des Frères musulmans, pendant que l'armée et la police bloquaient les principales artères et renforçaient la sécurité.

Au Caire, plus de 10 000 personnes ont scandé des slogans hostiles au chef de l'armée, le général Abdel-Fatah Al-Sissi, et agité un symbole commémorant la manifestation assise de la mosquée Rabia al-Adawiya.

Les rues de la capitale égyptienne étaient essentiellement désertes en prévision des manifestations. Les forces de l'ordre avaient interdit l'accès à la place du Sphinx, où les Frères musulmans avaient appelé à la tenue d'une autre manifestation assise.

Environ 150 personnes ont manifesté pacifiquement devant une mosquée voisine après les prières de mi-journée. La police a tiré deux grenades lacrymogènes en leur direction.

Des gaz lacrymogènes ont aussi été utilisés à Tanta, dans le delta du Nil, où quelque 3000 personnes manifestaient.

Dans la ville méditerranéenne de Port-Saïd, une personne aurait perdu la vie lors d'affrontements avec les forces de l'ordre. Vingt-deux autres personnes auraient été blessées.

Des violences similaires se sont déroulées ailleurs au pays, notamment dans la ville de Zagazig, où un manifestant aurait été tué. Trente-trois personnes auraient été blessées à cet endroit.

Un policier et un civil auraient également été tués à Heliopolis, quand des inconnus à bord d'une voiture ont ouvert le feu contre un commissariat de police.

Les forces de l'ordre auraient enfin confisqué de l'équipement appartenant à la chaîne Al-Jazira, dont le gouvernement s'apprêterait à interdire la programmation.

Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc