NOUVELLES

Calvillo ratera au moins un autre match en raison de sa commotion cérébrale

30/08/2013 07:07 EDT | Actualisé 30/10/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Anthony Calvillo et Ricky Ray n'enfileront pas leurs uniformes respectifs lorsque les Alouettes de Montréal visiteront les Argonauts de Toronto.

Calvillo éprouve toujours des problèmes de vision et des maux de tête à la suite de la commotion cérébrale qu'il a subie le 17 août face aux Roughriders de la Saskatchewan et il devra rater au moins un autre match, selon ce qu'a indiqué l'entraîneur et directeur général de l'équipe, Jim Popp, vendredi.

Il sera absent lors de la rencontre de mardi à Toronto et on ne sait toujours pas s'il sera rétabli pour le match retour qui aura lieu cinq jours plus tard à Montréal.

Les Argonauts, eux, ont annoncé que Ray sera tenu à l'écart du jeu pour quelques semaines en raison d'une blessure à l'épaule.

Le quart recrue Tanner Marsh devrait obtenir le départ pour les Alouettes, lui qui a mené les siens à une victoire de 39-38 face aux Lions de la Colombie-Britannique, la semaine dernière.

«J'ai dit aux joueurs que ce n'était pas important, a dit Popp. Chaque équipe jouera avec un quart différent et sera privée de gars qui seront probablement intronisés au Temple de la renommée. Nous devons nous préparer de la même manière. Nous nous battons pour le titre de la division.»

On ne sait toujours pas combien de matchs Calvillo ratera, ou même s'il disputera un autre match dans la LCF, mais sa situation semblait assez pénible lorsqu'il a rencontré les journalistes après la séance d'entraînement. Il était sur le terrain avec son chandail numéro 13, mais il n'a pris part à aucun exercice.

Il a aussi assisté à des réunions d'équipe au cours de la journée.

«J'ai de la difficulté à focaliser sur des choses et même à les voir, ce qui a pour effet de surcharger mon cerveau, a-t-il expliqué. Ça me donne des maux de têtes.

«C'est mon plus gros problème. Je ne suis pas capable de focaliser sur les choses que je vois.»

Calvillo, 41 ans, a subi une commotion cérébrale lorsqu'il a été frappé par l'ailier défensif Ricky Foley des Roughriders, sur ce qui semblait être un jeu de routine.

Le joueur natif de Los Angeles a déjà souffert de commotions, mais il ne se souvient pas combien il en a eu au cours de sa carrière de 20 saisons.

Il respectera le protocole de la LCF en ce qui a trait aux commotions et il espère revenir au jeu le plus rapidement possible. Il n'a cependant aucune idée du temps que ça prendra.

«Je me suis senti bien tout au long de la semaine, a-t-il ajouté. Ma situation s'améliorait chaque jour. Mais la douleur est revenue il y a 48 heures. Ça va et ça vient, c'est de la pression dans ma tête.»

PLUS:pc