NOUVELLES

Report de l'entrée en vigueur de la loi sur les nouveaux services en pharmacies

29/08/2013 03:56 EDT | Actualisé 29/10/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - La nouvelle mouture de la Loi sur la pharmacie entrera en vigueur plus tard que prévu.

Initialement, sa mise en application devait avoir lieu le 3 septembre. Or, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Réjean Hébert, avait déjà laissé entendre, la semaine dernière, que l'échéancier pourrait être revu.

Il a finalement confirmé jeudi, par voie de communiqué, qu'un report s'imposait, mais il n'a pas précisé quelle était la nouvelle date fixée par son gouvernement pour son application.

M. Hébert a expliqué que le délai permettra aux négociateurs du gouvernement et aux représentants des pharmaciens d'en arriver à un accord sur les honoraires des professionnels.

Selon le ministre, la loi 41, qui a été adoptée à l'unanimité à l'Assemblée nationale en 2011, vise à favoriser un «meilleur accès aux soins de santé de première ligne».

Pour ce faire, elle permettra aux pharmaciens de poser certains gestes traditionnellement réservés aux médecins. Il peut s'agir, par exemple, de prescrire des médicaments pour le traitement de conditions mineures.

Par le passé, les pharmaciens avaient déjà brandi la menace de demander à leurs clients de payer pour les nouveaux services offerts dans leurs commerces dès le 3 septembre, dans l'éventualité où il n'y aurait toujours pas d'entente à ce moment avec Québec.

PLUS:pc