NOUVELLES

Marathon des Deux Rives : des subventions dénoncées

29/08/2013 05:52 EDT | Actualisé 29/10/2013 05:12 EDT

La Fédération québécoise d'athlétisme s'en prend aux subventions gouvernementales octroyées aux différentes courses qui ne sont pas sanctionnées par l'organisme.

La Fédération, qui a pour mission de développer les coureurs d'élite, a dans sa mire le Marathon des Deux Rives qui a attiré cette année plus de 13 000 coureurs de tous âges. Depuis 16 ans, cette activité ne cesse de grandir en popularité. Cette croissance intéresse le directeur général de la fédération, Laurent Godbout. « Le  Marathon des Deux Rives est très bien organisé, il devrait servir d'exemple et être sanctionné par la fédération », dit-il.

Pour le fondateur de l'événement, Denis Therrien, il n'est nullement question de répondre à cette demande en prétextant que c'est une activité populaire « On s'est organisé tout seul, on a développé un événement, puis on a contribué au développement du sport de la course à pied en attirant de plus en plus de gens de tous âges, pas seulement de futurs champions olympiques », dit-il en ajoutant qu'en 16 ans, jamais les représentants de la fédération n'ont assisté au marathon. 

Si le Marathon des Deux Rives devait être régi par cet organisme, il pourrait en coûter de 250 $ et 2500 $ par course.  Cet argent servirait entre autres au développement des coureurs d'élite, affirme la Fédération québécoise d'athlétisme, tout en assurant la sécurité de tous les participants à cette course populaire.

Cependant, lors d'une entrevue à la radio de Radio-Canada, M. Therrien et M.Godbout ont démontré qu'il serait possible de poursuivre le dialogue et d'en venir à une entente dans ce dossier.

PLUS:rc