NOUVELLES

L'aéroport de Bangui fermé à cause d'un afflux de civils fuyant les violences

29/08/2013 02:23 EDT | Actualisé 29/10/2013 05:12 EDT

BANGUI, République centrafricaine - L'aéroport international de la République centrafricaine a été forcé de fermer jeudi, face à l'afflux de milliers de personnes tentant de fuir les violences dans la capitale, ont déclaré des responsables des Nations unies.

Selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), de 5000 à 6000 personnes se trouvaient à l'aéroport jeudi matin. L'aéroport de Bangui est l'un des rares lieux de la capitale centrafricaine sécurisé par la force régionale de maintien de la paix.

La piste de l'aéroport a été bloquée par l'afflux de civils en détresse et les vols ont été déroutés vers Douala, au Cameroun, selon le HCR.

L'armée française a bloqué l'accès à l'aéroport jeudi matin, mais les civils qui s'y trouvaient déjà sont restés sur la piste.

La République centrafricaine, un pays déjà instable, a sombré dans le chaos en mars, quand des rebelles ont renversé le président. Depuis qu'ils ont pris le contrôle du pays, les chefs rebelles peinent à contrôler leurs combattants, qui sont accusés d'attaquer, de voler et de violer les civils.

PLUS:pc