NOUVELLES

La grève est évitée à l'aéroport de Vancouver

29/08/2013 06:52 EDT | Actualisé 29/10/2013 05:12 EDT

L'Administration aéroportuaire de Vancouver et l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) ont conclu un accord de principe dans la nuit de jeudi à vendredi pour éviter le débrayage de presque 350 employés qui devait s'amorcer à minuit.

La conclusion de l'entente, dont le contenu n'a pas encore été révélé, a été annoncée par la présidente de la centrale syndicale, Robyn Benson, par l'entremise de son compte Twitter, vers 0 h 30.

Elle intervient à l'issue d'intenses négociations qui se déroulaient sous embargo médiatique.

Une grève aurait pu entraîner des retards ou encore des annulations.

Un porte-parole de l'Administration aéroportuaire de Vancouver avait toutefois soutenu que l'aéroport offrirait tous les services habituels en cas de grève.

L'AFPC, qui représente certains des 350 syndiqués de l'aéroport, avait déposé un avis de grève de 72 heures, mardi, et suggéré aux voyageurs de communiquer avec l'aéroport ou leur transporteur pour confirmer leur vol.

À la mi-août, les membres de l'AFPC et de l'Union canadienne des employés des transports avaient voté à 83 % pour la grève.

Le porte-parole de l'AFPC avait indiqué plus tôt cette semaine que les négociations étaient difficiles parce que l'employeur demandait des concessions, en particulier quant aux salaires des travailleurs de métier et au processus à suivre pour embaucher des sous-traitants.

PLUS:rc