NOUVELLES

FME : quand l'industrie s'en va à Rouyn

29/08/2013 05:18 EDT | Actualisé 29/10/2013 05:12 EDT

Le 11e Festival de musique émergente a officiellement commencé en Abitibi-Témiscamingue.

Depuis sa création en 2003, le rendez-vous annuel attire de plus en plus de mélomanes et de membres de l'industrie musicale d'ici et d'ailleurs.

Le groupe Random Recipe fait le voyage pour la première fois depuis quatre ans. 

Le guitariste et clavériste Vincent Legault explique: « Quand on s'en va à Rouyn, on ne se dit pas qu'on va peut-être jouer devant les Inrocks. On s'en va là-bas pour faire un show et le party, dans une plus petite salle. »

Pourtant, c'est justement cette ambiance décontractée qui crée l'engouement chez les gens de l'industrie musicale, note la cofondatrice du FME.

« Cette année, on a des professionnels et des journalistes qui viennent de Toronto, de New York, de France et de Belgique. Ils viennent pendant un week-end pour se retrouver, faire des affaires, créer des contacts et voir des projets musicaux intéressants », ajoute Jenny Thibault.

Celui qui dirige la programmation du Festival de jazz et des FrancoFolies, abonde dans le même sens.

« J'ai l'impression que pour les gens qui travaillent dans le milieu de la musique, l'été commence avec les Francos et se terminent avec le FME... Et puis, ça annonce aussi ce qui s'en vient à l'automne", affirme Laurent Saulnier.

Une soixantaine d'artistes font partie de la programmation du festival qui dipose d'un budget d'environ 700 000 dollars.

Le groupe El Motor et l'auteur-compositeur-interprète Alex Nevsky lanceront leurs nouveaux albums sur place.

Le FME se poursuit jusqu'au 1er septembre, à Rouyn-Noranda.

PLUS:rc