NOUVELLES

Fermeture de Gentilly-2 : Donald Martel rencontre des représentants d'Hydro-Québec

29/08/2013 11:34 EDT | Actualisé 29/10/2013 05:12 EDT

Le député caquiste de Nicolet-Bécancour a rencontré jeudi matin des représentants de la société d'État pour les sensibiliser aux conséquences économiques de la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2 pour sa circonscription.

Prévue à l'origine pour le 20 août dernier, cette rencontre avait été reportée à la demande d'Hydro-Québec en raison d'un conflit d'horaire.

Le député de Nicolet-Bécancour Donald Martel s'est dit satisfait de sa rencontre avec les deux représentants d'Hydro-Québec ce matin.

Il a pu discuter pendant un peu plus d'une heure avec eux. Il a abordé divers enjeux pour la région, entre autres la mise sur pied d'un centre d'expertise en ingénierie à Bécancour. Un projet qui pourrait selon lui créer une centaine d'emplois.

Parmi les autres sujets à l'ordre du jour, la possibilité de procéder à un déclassement accéléré de la centrale nucléaire Gentilly-2. Donald Martel est aussi revenu sur la question du centre de traitement de données d'Hydro-Québec, qui sera implanté à Drummondville. Le député, qui aurait préféré que ce centre s'installe dans sa circonscription, a rappelé à Hydro-Québec l'importance de redonner à la communauté de Bécancour.

Les représentants d'Hydro-Québec, eux, se sont engagés à transmettre les demandes de Donald Martel à la direction d'Hydro-Québec. Mais selon Christian Éthier, chef des relations avec le milieu en Mauricie et au Centre-du-Québec, le centre d'expertise en ingénierie souhaité n'est actuellement pas dans les cartons.

Donald Martel souhaite toujours rencontrer le président-directeur général d'Hydro-Québec, Thierry Vandal.

PLUS:rc