NOUVELLES

Raiders: Pryor a la chance d'être le quart partant au détriment de Flynn

28/08/2013 06:30 EDT | Actualisé 28/10/2013 05:12 EDT

SEATTLE - L'histoire semble vouloir se répéter pour Matt Flynn.

Alors qu'il sera sur les lignes de côté pour donner du répit à un coude endolori, jeudi soir, Terrelle Pryor aura la chance de mériter le poste de quart partant des Raiders, quand ceux-ci compléteront leur calendrier préparatoire en affrontant les Seahawks.

C'est à peu de choses près le scénario de 2012, quand Flynn a amorcé le camp des Seahawks en pensant devenir leur partant, pour ensuite voir Russell Wilson lui ravir la distinction au fil d'arrivée.

Jeudi, Flynn sera confiné au rôle de spectateur qui, comme d'autres, verra si Pryor peut conclure de belle façon et solidifier son plaidoyer pour qu'il soit le partant lors du premier match de la saison le 8 septembre, à Indianapolis.

«Je vais continuer de montrer ce que je fais bien et d'améliorer ce que je réussis moins bien, a dit Pryor. Je sais que je ne maîtrise pas encore le livre de jeux autant que je voudrais et que j'ai encore des choses à apprendre, mais je peux quand même être le meneur si on me confie le rôle. J'essaie juste d'établir un synchronisme avec les gars.»

Flynn pensait s'être affranchi des tâches de réserviste en étant échangé à Oakland lors de la saison morte. Il pensait la même chose en signant avec Seattle comme joueur autonome, en mars 2012, mais cela était avant que les Seahawks repêchent Wilson au troisième tour. Ce dernier a ensuite mérité le poste de partant en brillant lors des matches préparatoires puis en saison régulière, menant les siens à 11 victoires et à un gain à l'étranger en éliminatoires.

Lors des matches hors-concours de 2012, ce sont là aussi des ennuis au coude qui ont ralenti Flynn, et le même problème est réapparu pour ouvrir la porte à Pryor.

Flynn n'a pas mal fait en préparation pour la saison, ayant joué contre des partants et avec des partants. Il a réussi 70 pour cent de ses passes, mais il a aussi commis deux mauvaises interceptions contre Chicago, la semaine dernière. Il a aussi été victime de sept sacs. Principalement contre des réservistes, Pryor a complété 58 pour cent de ses passes, mais il a évité les sacs et s'est montré capables de belles courses.

«Nous avons eu beaucoup de temps pour évaluer la position de quart, a dit l'entraîneur des Raiders, Dennis Allen. Il y a eu de la compétition. Je pense que les deux ont fait du très bon travail à certains moments, mais les deux ont aussi montré qu'ils peuvent s'améliorer dans certains aspects. C'est là où nous en sommes dans ce dossier.»

PLUS:pc