NOUVELLES

Le rêve d'Obama, 50 ans après celui de Martin Luther King

28/08/2013 03:10 EDT | Actualisé 27/10/2013 05:12 EDT

Le président Barack Obama prendra la parole, mercredi, sur les marches du Lincoln Memorial, à Washington - l'endroit même où Martin Luther King avait prononcé le discours historique « I have a dream » il y a 50 ans.

M. Obama - accaparé ces derniers jours par l'attaque chimique meurtrière contre des civils en Syrie - doit s'exprimer peu après de 15 h. Des milliers de personnes sont attendues.

Sur les traces du défenseur des droits civiques, le premier président noir des États-Unis a l'intention de « célébrer ce qui a été accompli », mais aussi de rappeler « qu'il y a encore du travail à accomplir », a-t-il expliqué mardi à une radio.

En toute humilité, il a prévenu que son intervention « ne sera pas aussi bonne » que celle prononcée par le pasteur géorgien en 1963.

Le discours de M. Obama surviendra un demi-siècle jour pour jour après que le révérend noir a mené environ 250 000 personnes au National Mall dans le cadre d'une marche pour le travail et la liberté.

La « Marche sur Washington » avait contribué à faire pression sur le Congrès pour qu'il adopte la Loi sur les droits civils en 1964 et la Loi sur le droit de vote en 1965.

La Cour suprême a invalidé une partie du Voting Rights Act en juin. Le président Obama a estimé qu'il s'agissait d'un recul.

Les anciens présidents démocrates Bill Clinton et Jimmy Carter prendront également la parole au cours de la cérémonie de mercredi.

PLUS:rc