NOUVELLES

La « bataille des sexes », un duel truqué?

28/08/2013 03:50 EDT | Actualisé 27/10/2013 05:12 EDT

Le duel qui a rassemblé la plus grande foule de l'histoire américaine du tennis aurait été volontairement perdu par Bobby Riggs aux mains de Billie Jean King.

C'est ce que tend à démontrer un article paru dimanche sur le site Internet du réseau ESPN.

Bobby Riggs était considéré comme le meilleur joueur au monde en 1941, 1946 et 1947, à une époque où le tennis ne bénéficiait pas de sa popularité actuelle. En 1973, éloigné de l'avant-scène depuis des années et âgé de 55 ans, il a d'abord lancé un défi à la numéro un mondiale de l'heure, Margaret Court, âgée de 30 ans.

La défaite de Margaret Court a été sans appel (2-6, 1-6) et le match surnommé « le massacre de la fête des Mères ». Quatre mois plus tard, Riggs a lancé un nouveau défi, cette fois à Billie Jean King, alors numéro deux mondiale. King croyait que « ce serait un retour de 50 ans en arrière si elle ne gagnait pas. Ce serait la ruine du tennis féminin et ça nuirait à l'estime de soi des femmes ».

L'intérêt médiatique était à son comble. Riggs, provocateur, déclarait volontiers que « les femmes devraient rester à la maison, c'est là qu'elles sont à leur mieux ». Le match a eu lieu devant plus de 30 000 spectateurs, plus grande foule de tous les temps pour un match de tennis aux États-Unis. L'auditoire télévisuel a été estimé à plus de 50 millions de personnes dans 37 pays.

Riggs a perdu 4-6, 3-6, et 3-6 contre sa cadette de 26 ans. Connu pour son jeu précis, il a manqué près de la moitié de ses premiers services et, selon plusieurs observateurs, commis de nombreuses erreurs évidentes.

Dette de jeu

Aujourd'hui, 40 ans plus tard, un témoin affirme avoir surpris une conversation entre les membres de la mafia qui auraient organisé le coup. La version mise de l'avant par ESPN veut que Riggs, donné largement gagnant par les preneurs aux livres, ait volontairement perdu pour effacer une importante dette de jeux. Billie Jean King a réfuté cette version des faits. Elle a cependant admis ignorer que l'un des partenaires de golf de Bobby Riggs, décédé en 1995, était un mafieux notoire.

Selon Billie Jean King, la « bataille des sexes » a surtout « fait connaître le tennis au plus grand nombre ». Le concept a été repris en 1992 dans un duel remporté 7-5 et 6-2 par Jimmy Connors, 42 ans, sur Martina Navratilova, 35 ans. Le match de 1973 est généralement reconnu comme un événement marquant dans l'histoire du sport féminin.

PLUS:rc