POLITIQUE

La ministre Martine Ouellet plafonne les tarifs de l'énergie éolienne

28/08/2013 01:23 EDT | Actualisé 28/10/2013 05:12 EDT
CP

CARLETON-SUR-MER, Qc - La ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, a annoncé mercredi son intention de plafonner le tarif d'achat de l'énergie éolienne à 9,5 cents le kilowattheure.

Mme Ouellet a affirmé que le précédent tarif de 13,3 cents, prévu dans le troisième appel d'offres, était injustifié.

Lors d'un point de presse, Mme Ouellet a dit que cette hausse des coûts, que la société d'État souhaite refiler à ses clients, est la conséquence de la gestion des libéraux.

«L'écart est injustifiable et je ne comprends pas que dans le passé il n'y ait pas eu de gestion serrée au niveau des coûts, a-t-elle dit. C'est la faute de l'ancien gouvernement libéral qui, lorsqu'il a fait la préparation de ses appels d'offres, n'a pas prévu, n'a pas bien encadré, tant au niveau des quantités qu'au niveau du prix du côté de l'éolien.»

Alors qu'Hydro-Québec a récemment justifié une demande de hausse de ses tarifs par l'obligation d'acheter de l'énergie éolienne qui s'ajoute à ses surplus, Mme Ouellet a soutenu que cela n'est pas relié à la décision du gouvernement.

«C'était déjà à l'étude avant même qu'Hydro-Québec dépose sa demande tarifaire», a-t-elle dit.

Mme Ouellet a affirmé que les promoteurs de projets éoliens, dont certaines communautés autochtones, trouveront leur compte malgré ce plafonnement du tarif.

«Nous avons consulté des manufacturiers, nous avons consulté des communautés qui veulent réaliser des projets, nous avons consulté Hydro-Québec qui connaît bien le secteur, et nous croyons que ce que nous avons proposé est tout à fait raisonnable d'un point de vue économique», a-t-elle dit.

Selon la ministre, qui a fait cette annonce en marge d'une réunion des députés péquistes en Gaspésie, le plafond annoncé par le gouvernement n'est pas lié aux explications données par la société d'État concernant sa demande d'augmentation, qui doit encore être étudiée par la Régie de l'énergie.

Mme Ouellet a annoncé mercredi la publication d'un projet de règlement qui contient ce plafond à 9,5 cents le kWh. Le texte réglementaire, qui est soumis aux commentaires pour une période de 45 jours, porte principalement sur un appel d'offres d'Hydro-Québec Distribution pour un bloc de 450 MW d'énergie éolienne.

Si le conseil des ministres adopte le règlement, l'appel de proposition prévoira que 300 mégawatts devront provenir des régions Gaspésie-Îles de la Madeleine ou Bas-Saint-Laurent. Le reste, soit 150 MW, pourra être acheté à des producteurs du reste du Québec.

Au début du mois d'août Hydro-Québec a demandé une hausse de ses tarifs de 3,4 pour cent, en grande partie à cause de ses achats d'énergie éolienne imposés par le gouvernement, qui nécessiteraient à eux seuls une hausse de 2,7 pour cent.

Le règlement sur l'appel de projets, qui totaliseront 450 MW, s'inscrit dans l'ajout de 800 MW dans la filière éolienne annoncé en mai dernier.

Les 350 MW qui complètent cette phase ne sont pas inclus dans le projet de règlement sur les appels d'offres puisque 150 MW sont réservés de gré à gré à la communauté micmaque et 200 MW pour Hydro-Québec Production.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois