NOUVELLES

Israël se prépare à des représailles syriennes et rappelle des réservistes

28/08/2013 03:42 EDT | Actualisé 28/10/2013 05:12 EDT

JÉRUSALEM - L'armée israélienne a ordonné un rappel spécial de ses réservistes mercredi, tandis que des citoyens nerveux faisaient la file dans les centres de distribution de masques à gaz, face à la possibilité d'un affrontement militaire avec la Syrie.

Alors que les États-Unis et leurs alliés menacent d'attaquer la Syrie en représailles à l'utilisation d'armes chimiques près de Damas, Israël craint que le régime syrien réplique en tirant des missiles sur son territoire. Même si le gouvernement israélien a tenté de prendre ses distances avec le conflit syrien et le bras de fer entre la Syrie et les pays occidentaux, les citoyens se préparent clairement à cette possibilité.

Le premier ministre Benyamin Nétanyahou a passé la journée avec ses hauts conseillers à la sécurité pour discuter de la situation. Il a ensuite envoyé un message contradictoire, appelant la population à rester calme tout en approuvant des mesures de précaution face à une éventuelle attaque syrienne.

«Il n'y a aucune raison de changer votre routine quotidienne», a-t-il affirmé. «Mais en même temps, nous nous préparons à tous les scénarios.» Il a déclaré que l'armée israélienne se tenait «prête à se défendre contre toute menace et à répondre énergiquement à toute tentative de nuire aux citoyens israéliens».

Un responsable israélien au courant de la réunion a indiqué que le gouvernement avait ordonné un rappel «limité» des unités de réserve pour renforcer les préparatifs de la défense civile et opérer des systèmes de défense aérienne près de la frontière. Ce responsable a réclamé l'anonymat parce qu'il n'était pas autorisé à s'adresser aux journalistes.

Un responsable militaire a affirmé que des plusieurs centaines de soldats étaient mobilisés, et qu'une mesure permettait d'en rappeler des milliers d'autres en cas de besoin. Ce responsable a lui aussi demandé l'anonymat.

Ces deux responsables pensent que les États-Unis vont mener une attaque en Syrie d'ici quelques jours et que le gouvernement israélien en sera avisé à l'avance.

De longues files se sont formées mercredi dans les centres de distribution des masques à gaz à travers le pays.

La demande de masques à gaz a triplé depuis quelques jours, selon Maya Avishai, du service postal israélien, qui coordonne la distribution. Environ cinq millions d'Israéliens, soit 60 pour cent de la population, possèdent maintenant un masque à gaz, a-t-elle dit. Tous les citoyens qui en font la demande peuvent en recevoir un.

Une foule imposante s'est formée mercredi devant un centre de distribution de Tel Aviv, où Galia Cohen attendait son tour pour recevoir des masques gratuits pour sa famille et elle.

«J'ai deux enfants et j'ai peur pour eux», a-t-elle dit.

PLUS:pc