NOUVELLES

Fuite à Fuskushima : un « incident grave », selon Tokyo

28/08/2013 12:47 EDT | Actualisé 28/10/2013 05:12 EDT

L'autorité japonaise de régulation du nucléaire a officialisé mercredi le classement en « incident grave » de la dernière fuite en date à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, sur l'échelle internationale des événements nucléaires.

Le régulateur a fait part la semaine dernière son intention de relever de 1 à 3 la gravité de l'incident sur l'échelle INES, sur laquelle l'accident de Fukushima, survenu le 11 mars 2011 après un séisme et un tsunami, a été classé au niveau maximal de 7.

Tokyo Electric Power (TEPCO), le groupe qui exploite la centrale, avait auparavant annoncé la fuite de quelque 300 tonnes d'eau fortement radioactive de l'un des réservoirs de stockage de Fukushima. La fuite, la cinquième depuis un an impliquant des réservoirs du même type, fait craindre d'autres incidents semblables à répétition.

La compagnie s'est engagée lundi à appliquer des « mesures d'urgence radicales » pour résoudre le problème de contamination.

TEPCO avait initialement affirmé que la fuite ne représentait pas de danger immédiat pour la mer compte tenu de sa distance avec la côte, d'environ 500 mètres. Mais l'entreprise a renversé cette affirmation mercredi, admettant la possibilité d'un déversement dans l'océan après avoir détecté un niveau de radioactivité très élevé dans un caniveau qui se déverse dans la mer.

Au total, un millier de cuves de divers types et capacités sont installées sur le site pour contenir des millions de litres d'eau contaminée, dont la quantité augmente quotidiennement.

L'eau contaminée que l'opérateur de la centrale est incapable de contenir s'écoule dans l'océan Pacifique à un rythme de plusieurs tonnes par jour.

PLUS:rc