NOUVELLES

Sacs de sable : « Une tempête dans un verre d'eau », dit le maire Loranger

27/08/2013 02:35 EDT | Actualisé 26/10/2013 05:12 EDT

Le maire de L'Ancienne-Lorette, Émile Loranger, réplique au maire de Québec qui lui reproche l'installation de sacs de sable sur des terrains situés derrière 14 résidences privées aux abords de la rivière Lorette.

Lundi, Régis Labeaume a accusé le maire Loranger de faire du spectacle au sujet de la rivière Lorette et d'avoir fait installer des sacs de sable à la mauvaise place pour prévenir des débordements.

Émile Loranger estime que le maire de Québec réagit de la sorte parce que L'Ancienne-Lorette a agi plus rapidement. « Je trouve qu'on fait une saga de pas grand-chose à savoir c'était l'idée de qui de mettre des sacs de sable. [...] C'est d'un ridicule épouvantable. Selon M. Labeaume, tout le monde est discrédité simplement parce qu'on est allé plus vite que lui », affirme Émile Loranger.

La Ville Québec doit aller de l'avant avec sa solution temporaire lorsqu'elle aura les autorisations du ministère de l'Environnement pour mettre des sacs de sable à six pouces du bord de la rivière.

Pour sa part, le maire Loranger n'a pas eu à attendre d'autorisation puisque les résidents ont accepté l'installation des sacs directement sur leurs terrains, à 60 pieds de la rivière.

Émile Loranger rejette les prétentions de la Ville de Québec voulant que ces sacs aient été placés au mauvais endroit et que la mesure puisse empirer la situation. « On améliore la situation. Plus on le fait loin de la rive, plus c'est efficace et moins ça risque de créer des impacts ailleurs, c'est la simple logique », soutient Émile Loranger qui rappelle sa formation d'ingénieur.

Rappelons que la Ville de Québec a annoncé lundi la réalisation de travaux temporaires pour contrôler le débit de la rivière Lorette.

Ces mesures visent à faire passer le débit maximal de 45 mètres cubes par seconde à 60 mètres cubes par seconde. Elles comprennent notamment le déboisement des berges et la démolition d'un pont.

La mise en place de sacs de sable agissant comme barrières est aussi prévue. Ces travaux devraient être réalisés d'ici la fin octobre.

PLUS:rc