NOUVELLES

Menaces à bord d'un avion: l'accusé subira une évaluation psychiatrique

27/08/2013 03:08 EDT | Actualisé 27/10/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le jeune Torontois qui aurait proféré des menaces à bord d'un vol d'Air Transat peu après son départ de Montréal, dimanche soir, subira une évaluation psychiatrique à l'Institut Philippe-Pinel.

Dogan Akkaya a été rencontré mardi matin par des intervenants de l'urgence psychosociale du Palais de justice de Montréal. Il présenterait des problèmes psychiatriques, dont des symptômes liés à la dépression.

Sur une recommandation commune de la Couronne et de la défense, l'accusé de 25 ans a donc été envoyé à l'Institut Philippe-Pinel où des spécialistes se pencheront sur sa responsabilité criminelle.

L'enquête sur la remise en liberté du jeune homme, qui devait avoir lieu mardi au Palais de justice de Montréal, a donc été reportée.

Dogan Akkaya, qui fait face à des accusations d'incitation à faire craindre des activités terroristes, de voies de fait, de harcèlement criminel et de menaces de mort, sera de retour en cour le 23 septembre.

Dimanche soir, alors qu'il prenait place à bord d'un vol Toronto-Istanbul avec escale à Montréal, l'accusé aurait prononcé des paroles qui ont été interprétées comme une menace à l'intégrité physique des passagers, du personnel de bord et de l'appareil.

Il aurait notamment indiqué à tous ceux qui se trouvaient à bord qu'ils allaient entendre un «bang».

PLUS:pc