NOUVELLES

Les inspections de l'ONU en Syrie suspendues pour 24 heures

27/08/2013 06:59 EDT | Actualisé 27/10/2013 05:12 EDT
Getty
A convoy of United Nations (UN) vehicles leave a hotel in Damascus on August 26, 2013 carrying UN inspectors travelling to the site of a suspected deadly chemical weapon attack the previous week in Ghouta, east of the capital. The Syrian authorities approved the UN inspection of the site, but US officials said it was too little, too late, arguing that persistent shelling there in recent days had 'corrupted' the site. AFP PHOTO / STR (Photo credit should read STR/AFP/Getty Images)

Le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Moualem, a annoncé mardi que la deuxième journée d'inspection des experts en armes chimiques de l'ONU était repoussée de 24 heures.

Le gouvernement Assad et les rebelles ne s'entendraient pas sur les conditions de sécurité entourant le déplacement des représentants de l'ONU dans le pays.

Les inspecteurs ne pourront reprendre leur travail que mercredi.

Il a dans le même temps réfuté les accusations selon lesquelles le gouvernement syrien faisait obstacle au travail des enquêteurs et déclaré qu'une éventuelle frappe militaire américaine en Syrie ne ferait que servir les intérêts des groupes liés à Al-Qaïda.

Reuters

À lire aussi :  Les experts de l'ONU pris pour cibles à Damas

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

Les armes artisanales des rebelles en Syrie