NOUVELLES

Le Vermont sort du nucléaire

27/08/2013 11:21 EDT | Actualisé 27/10/2013 05:12 EDT

La seule centrale énergétique nucléaire du Vermont fermera ses portes à la fin de l'an prochain, mettant fin à une querelle concernant son avenir.

La centrale Vermont Yankee devrait cesser ses activités à la fin du cycle actuel du combustible et son déclassement débutera au cours du quatrième trimestre de 2014.

La querelle entre le Vermont et le propriétaire de la centrale, la compagnie Entergy, a éclaté en 2010 quand le Sénat du Vermont s'est opposé à une mesure qui aurait permis à la centrale de continuer à fonctionner pendant encore 20 ans. Les parlementaires s'inquiétaient de l'âge de la centrale, de sa sécurité et de certains énoncés contradictoires de la part de ses responsables.

Le président et chef de la direction d'Entergy, Leo Denault, a déclaré mardi que la décision de finalement fermer Vermont Yankee a été extrêmement difficile à prendre. La compagnie a évoqué les faibles prix de l'énergie, les forts coûts d'exploitation et un marché qualifié de déficient pour justifier sa décision.

La Nuclear Regulatory Commission des États-Unis supervisera les travaux de déclassement. Il pourrait falloir attendre 60 ans avant que le combustible nucléaire de la centrale se soit suffisamment refroidi pour pouvoir être retiré.

La centrale de la ville de Vernon avait ouvert ses portes en 1972. Elle fournissait jadis près du tiers de toute l'électricité du Vermont, mais sa production actuelle était pratiquement toute vendue à des États voisins.

La centrale comptait un peu plus de 600 employés.

Associated Press

PLUS:rc