NOUVELLES

Entreposage illégal de BPC à Pointe-Claire: Québec hausse le ton

27/08/2013 08:22 EDT | Actualisé 27/10/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec a demandé mardi à ce que la surveillance policière soit renforcée près d'un terrain appartenant à une entreprise de Pointe-Claire en raison de la présence de matières dangereuses sur la propriété.

Selon le ministère, la compagnie Les équipements de puissance Reliance ltée a été avisée qu'elle devait retirer les déchets contaminés par des biphényles polychlorés (BPC) des lieux.

Les nombreuses inspections effectuées par le ministère ont permis de déterminer que des matières néfastes pour la santé humaine et l'environnement étaient présentes sur le terrain.

Le ministère a affirmé qu'il avait été mis au courant de la situation seulement après le déversement d'entre 800 et 1200 litres d'huile et d'eau huileuse contenant des BPC sur la propriété le 26 mars. Il a précisé que Reliance n'était pas autorisée à entreposer de telles substances sur le site.

Le 13 août, l'entreprise a reçu l'ordre de sécuriser les lieux, de dresser l'inventaire des matières présentes et de préparer leur retrait.

D'après le ministère, Reliance a proposé des plans d'action qui ont toutefois été jugés insuffisants. Il a dit ne pas exclure la possibilité de prendre d'autres mesures si la société n'obtempérait pas.

Une firme de sécurité privée a également été embauchée par le ministère afin de surveiller le terrain.

PLUS:pc