NOUVELLES

Une plante rare repérée au Nouveau-Brunswick

26/08/2013 05:01 EDT | Actualisé 26/10/2013 05:12 EDT
Gouvernement du Québec

DIPPER HARBOUR, N.-B. - Une plante rare considérée comme une espèce menacée au Canada a été repérée au Nouveau-Brunswick.

Des biologistes de Conservation de la nature Canada (CNC) et de la compagnie J.D. Irving ont découvert des plants de polémoine de Van Brunt dans le cadre d'une étude sur la flore de terres appartenant à l'entreprise et qui bordent un affluent de l'anse de Dipper Harbour, dans le sud-ouest de la province.

Selon CNC, la polémoine de Van Brunt est une espèce délicate qui produit des fleurs violettes au printemps et au début de l'été. Elle ne serait présente qu'à quelques endroits au Nouveau-Brunswick et au Québec.

L'organisme travaille depuis deux ans à Dipper Harbour, en collaboration avec des groupes et des propriétaires locaux, afin d'assurer la conservation d'espèces menacées.

La polémoine de Van Brunt a été identifiée pour la première fois au Nouveau-Brunswick dans les années 1880.

Kelly Honeyman, un naturaliste à l'emploi de J.D. Irving, a révélé que plus de 460 sites contenant des plantes rares avaient été répertoriés grâce à la participation de l'entreprise à un programme visant à protéger les zones uniques.

«La découverte de cette nouvelle sous-population de la plante rare est une belle récompense, a affirmé M. Honeyman dans un communiqué de presse. Nous sommes fiers de notre formation sur le terrain en vue de l'identification des plantes rares sur nos terres boisées.»

CNC a précisé que la polémoine de Van Brunt avait un aspect familier pour les jardiniers parce qu'elle ressemble à la valériane grecque, une plante souvent présente dans les jardins. L'espèce pousse près des rives des ruisseaux et des lacs.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

15 ruelles vertes de Montréal