NOUVELLES

Pas d'usine d'asphalte à Montréal

26/08/2013 06:20 EDT | Actualisé 26/10/2013 05:12 EDT

Le maire de Montréal, Laurent Blanchard, exclut l'idée que Montréal se dote d'une usine d'asphalte, pour l'instant. Il laissera la prochaine administration municipale prendre cette décision après les élections du 3 novembre, affirmant que le rapport préliminaire du projet n'était pas assez concluant.

Un texte de François Cormier

Selon lui, une usine d'asphalte entièrement gérée par la Ville coûterait 31 millions de dollars.

« Ce n'est pas évident qu'on serait compétitifs par rapport au marché » dit-il, en indiquant que les employés de cette usine devraient être soumis aux mêmes conditions de travail que les autres employés de la Ville.

Laurent Blanchard laisse également entendre que la Ville pourrait se doter d'une usine pour développer des produits innovants, mais pas nécessairement de l'asphalte.

Louise Harel et son parti, Vision Montréal, avaient beaucoup insisté sur l'importance de cette usine d'asphalte publique.

Selon eux, il s'agit d'un moyen de s'assurer qu'une partie des contrats est réalisée sans collusion. Ils croient également que cette usine entraînerait une diminution des prix de production d'asphalte pour l'ensemble des contrats montréalais.

Le syndrome « pas dans ma cour »

Le maire de Montréal se questionne également sur l'emplacement d'une éventuelle usine d'asphalte.

Il croit que peu de citoyens seraient enclins à voir s'établir une telle usine dans leur quartier. « La question du pas-dans-ma-cour, on l'a vue avec le centre de compostage. Ça pose des problèmes de localisation » indique Laurent Blanchard.

PLUS:rc