NOUVELLES

Les maires Labeaume et Loranger à couteaux tirés

26/08/2013 07:05 EDT | Actualisé 26/10/2013 05:12 EDT

Le maire de Québec accuse le maire de L'Ancienne-Lorette d'avoir volé son idée d'installer des sacs de sable le long de la rivière Lorette et, de surcroît, d'avoir placé ceux-ci au mauvais endroit.

Régis Labeaume affirme qu'Émile Loranger a assisté aux réunions du comité formé pour trouver des solutions aux problèmes d'inondations créé par la rivière Lorette. « L'idée des sacs, ce n'est pas lui, c'est la Ville de Québec. On a dévoilé toute notre stratégie et lui-même, personnellement, était des réunions », a-t-il affirmé.

Il accuse le maire Loranger d'avoir donné un spectacle pour faire oublier le fait qu'il n'avait pas agi dans ce dossier depuis les 20 dernières années. « Un moment donné, ce qu'on entend, c'est qu'il est en train de poser des petits sacs de sable, les sacs qu'on avait trouvés, nos idées, et il est allé faire du spectacle là-bas. Il les a posés à la mauvaise place, là où il n'avait pas le droit. »

La Ville de Québec a appris la mise en place de sacs de sable au moment où le maire Labeaume était en vacances. Les élections s'en viennent, donc le maire Loranger devait agir, croit le maire Labeaume.

« Il n'a pas investi durant les deux dernières décennies là-dedans, mais il a décidé de faire du spectacle parce que les élections s'en viennent. »

Travaux sur la rivière Lorette

Par ailleurs, la Ville de Québec a annoncé lundi une série de mesures temporaires pour contrôler le débit de la rivière.

Ces mesures visent à faire passer le débit maximal, qui est actuellement de 45 mètres cubes par seconde, à 60 mètres cubes par seconde. Elles comprennent notamment le déboisement des berges et la démolition d'un pont.

« Nous enlevons le pont Michel-Fragasso. On enlève des arbres qui sont en bordure du cours d'eau. On corrige certaines pentes du cours d'eau. Également, on va rehausser les bordures de rives sur une portion d'environ 2,4 km », a précisé le vice-président du comité exécutif de la Ville de Québec, François Picard.

PLUS:rc