NOUVELLES

Élections au Cambodge: l'opposition exige une révision et menace de manifester

26/08/2013 01:17 EDT | Actualisé 26/10/2013 05:12 EDT

PHNOM PENH, Cambodge - Le chef de l'opposition cambodgienne, Sam Rainsy, a affirmé lundi devant des milliers de partisans que son parti organiserait d'importantes manifestations si les présumées irrégularités des élections législatives du mois dernier n'étaient pas vérifiées par un comité indépendant.

Lors d'un rassemblement dans la capitale Phnom Penh, M. Rainsy a affirmé que les manifestations auraient lieu avant le 8 septembre, date prévue de la ratification des résultats des élections, qui ont donné la victoire au premier ministre Hun Sen, au pouvoir depuis 1998.

Les résultats officiels du scrutin du 28 juillet ont donné 68 sièges au Parti du peuple cambodgien de Hun Sen, et 55 sièges à l'opposition de M. Rainsy.

Celui-ci soutient que son parti aurait remporté 63 sièges si les élections avaient été justes.

Le premier ministre a déplacé des troupes et des véhicules armés dans la capitale après les premières menaces de l'opposition, il y a plusieurs semaines, craignant de violents affrontements.

PLUS:pc