NOUVELLES

Le film québécois <em>L'Effet</em> en tournée

26/08/2013 03:43 EDT | Actualisé 25/10/2013 05:12 EDT

Le film québécois L'Effet, premier long métrage de l'entreprise de Québec Ciné-Scène, sera à l'affiche de plusieurs festivals au cours des prochains mois.

Le film autofinancé se veut un poème sur la beauté de l'homme, raconte le réalisateur, coscénariste et comédien Jocelyn Langlois. « C'est une mise en situation où un matin sur la terre, il n'y a plus d'énergie, l'énergie s'en va, les moteurs, les batteries, même les dynamos, et une femme à Québec est séparée de son conjoint qui est à Vancouver et à travers ce nouveau mode de vie, sans énergie, elle doit traverser le Canada pour aller le rejoindre », résume-t-il.

Les défis ont été nombreux pour réaliser ce premier film qui n'avait pas les moyens financiers par exemple pour demander la permission de bloquer les autoroutes. La débrouillardise était de mise, souligne Jocelyn Langlois.

« Ça prend beaucoup de patience et c'est sûr que tourner tôt le matin, ça nous aidé un peu et on a fait quelques trucages. [...] C'était assez comique parce qu'on pouvait attendre des fois 45 minutes, une heure, même des fois deux heures pour qu'il y ait un 20 secondes pas de voiture et dire à l'actrice : "Va sur la ligne jaune" », relate le réalisateur.

Le côté naturel est exploité dans ce long métrage qui a fait appel aux éclairages naturels et à peu de maquillage.

Pour Ciné-Scène, l'expérience de ce premier long métrage s'avère concluante et a permis de briser la glace pour les projets à venir.

« Pour nous, c'est un exercice ce film-là. On voulait comme casser la glace, faire le premier film de A à Z, voir comment ça allait se passer, voir où sont nos défauts, nos faiblesses, nos forces pour pouvoir faire les prochains », souligne M. Langlois.

L'Effet a été présenté la fin de semaine dernière au Festival des films du monde de Montréal dans la catégorie Regards sur les cinémas du monde. La production québécoise sera aussi à l'affiche du Festival de cinéma de la ville de Québec à la mi-septembre, puis au Festival international du film d'Edmonton à la fin septembre et au Festival du film indépendant de New York, en octobre.

PLUS:rc