NOUVELLES

L'armée congolaise essuie de lourdes pertes près de Goma

26/08/2013 09:39 EDT | Actualisé 26/10/2013 05:12 EDT

GOMA, Congo - L'armée congolaise a essuyé de lourdes pertes le week-end dernier, quand elle a tenté de repousser des rebelles qui demeurent retranchés au nord de la capitale provinciale de Goma.

Un médecin qui se trouve dans la région a dit à l'Associated Press avoir vu 82 corps depuis dimanche matin, dont 23 qui seraient ceux de soldats gouvernementaux.

Les services médicaux d'urgence peinent à réagir aux pertes de vie en marge des affrontements entre l'armée et les insurgés du mouvement M23. Les rebelles se sont soulevés l'an dernier et ont brièvement pris le contrôle de Goma en novembre.

Le docteur Isaac Warwanamiza s'est dit dépassé par l'ampleur du carnage. Plus de 720 soldats auraient notamment été blessés, tout comme trois Casques bleus provenant de Tanzanie et d'Afrique du Sud.

La ligne de front se trouve à seulement 9 kilomètres au nord de Goma, près de la frontière avec le Rwanda. Appuyée par des troupes de l'ONU, l'armée congolaise tente depuis mercredi de déloger les rebelles des collines qui surplombent la ville.

Les observateurs estiment que l'armée congolaise a progressé de moins de deux kilomètres depuis mercredi et qu'elle n'a pas encore réussi à empêcher les rebelles de se ravitailler au Rwanda.

PLUS:pc